Pour illustrer l’article, voici une jolie photo de l’automne sur le vignoble de Verzenay.

Pause café. Après seize mois d’activité,  j’ai eu envie de faire le bilan de la Champagne de Sophie Claeys et de le partager. Grâce à Google Analytics, voici donc un petit résumé de l’activité du site.

Depuis avril 2018,  666 360 pages ont été vues. Ce qui fait 2, 75 pages (Google le calcule automatiquement). Le site a enregistré 240 000 visites par 149 508 visiteurs. Mon taux de rebond (pour les spécialistes !) est de 34%  ce qui veut dire les 66 % des internautes ont tendance à aller sur d’autres pages du site.  De fait, la notion d’archives sur mon blog est très importante. Certains articles continuent à être visités depuis plus d’un an

A cette notion d’archives s’ajoute d’autres données. On peut ainsi évoquer les données démographiques. Je constate que la parité règne sur mon site avec autant de femmes que d’hommes. Ils/elles se situent  majoritairement dans une branche d’âge de 24/45 ans. Ce qui correspond effectivement à une logique de génération face à lecture d’articles sur le web. Toutefois, je tiens à signaler que les plus de 65 ans me lisent également (j’en connais même certains personnellement !!!).  Pour les données géographiques, si la plupart de ces visiteurs sont français (La Champagne, Paris, Bordeaux…), près de 13% sont américains. On me lit également au Japon, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Italie en Espagne, voire en Inde, en Russie et en Chine J’en tire une certaine fierté puisque le blog est rédigé pour l’instant en français. C’est la French Touch !  Si on aborde l’aspect technologique, on me lit plus sur les mobiles (55%) que sur les bureaux (39%) voire sur les tablettes (6%) (Soit dit on peut me lire sur son mobile dans son bureau).

A noter que depuis mardi dernier, j’ai doté chaque article d’un compteur de vues. Une façon de voir de plus près ce qui plaît ou plaît moins. Mais de toute façon, je reste sur mon crédo : “Des infos utiles et futiles, des raisins et des potins, du champagne de villes aux champagnes des vignes, mon univers est délimité par une aire d’appellation, la plus magique. Journaliste, la tête dans les étoiles et les pieds dans les vignes, je n’ai pas choisi d’être champenoise, j’ai eu de la chance !

 

 

 

2 COMMENTS

  1. Bonjour Sophie
    Pour vos statistiques
    Femme, près de 60 ans, autour d’Epernay , activité “tourisme”
    Et je consulte au moins 5 de vos articles / semaine relatifs aux potins (bravo) et aux informations diverses

    Au plaisir de vous revoir

    Marie Antoinette

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.