L’interprofession champenoise soutient les restaurateurs… Fermeture des CHR et des lieux de rencontre, interdiction des rassemblements familiaux, festifs, événementiels sont autant de critères incompatibles avec la consommation d’un produit associé à la fête et à la célébration dont le champagne qui a été directement et immédiatement impacté. La crise du Covid pourrait faire disparaître, selon l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH), un restaurant sur deux et provoquer la destruction de 130 000 emplois. Les pertes atteindraient le montant colossal de 30 milliards d’euros sur l’année.  Dans un communiqué de presse, Maxime Toubart (SGV) et Jean-Marie Barillère, (UMC) co-présidents du Comité Champagne veulent soutenir cette filière si liée à la Champagne : « Nous comprenons très bien la nécessité d’une politique de lutte contre la Covid et avons à notre niveau respecté les mesures de précaution mises en place par les pouvoirs publics. Nous appelons cependant le gouvernement aujourd’hui à veiller à prendre en compte les difficultés très importantes rencontrées par le secteur du CHR et les conséquences économiques et sociales qui en découleront. Nous soutenons la réouverture des bars et restaurants dans un cadre à définir avec les professionnels du secteur notamment sur les horaires. Nous sommes convaincus que les professionnels auront à cœur de respecter les mesures de précaution. Les vignerons champenois sont solidaires des restaurateurs « . À noter que la filière viticole a demandé cet automne la mise en place d’une TVA réduite pour la vente de ses produits dans la restauration, afin d’aider le secteur à passer le cap de la crise sanitaire.


Devenez Membre, soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.