Accueil MAISONS La cuvée Louise 2005 (Champagne Pommery) vient de sortir avec sa nouvelle parure

La cuvée Louise 2005 (Champagne Pommery) vient de sortir avec sa nouvelle parure

Clément Pierlot, 10 ème chef de caves, présentant la cuvée Louise 2005 au Prince Alain de Polignac, 8 ème chef de caves

La cuvée Louise millésime 2005 vient d’être commercialisée. Pour l’occasion, elle dévoile un nouvel habillage. Des attributs élégants et colorés (rose, bleu et or) mettant en exergue la notion des rangs de vignes des parcelles en Champagne.  Comme une pièce de collection, chez Pommery, on l’a baptisée : Master Pièce.

Sûrement l’une des cuvées les plus séduisantes de la Champagne, et l’une des plus rares, la Louise de Pommery révèle le meilleur de trois Grands crus réputés, Avize, Cramant et Aÿ. Dédiée à la fondatrice du domaine, Jeanne Alexandrine, Louise Pommery,  elle a été créée en 1979 par le prince Alain de Polignac, 8e chef de caves de la maison.

Toutefois, résumer la cuvée Louise à des noms fussent-ils prestigieux serait ne pas rendre honneur au travail à la vigne et à la cave. Bénéficiant de deux tris, l’un sur le cep, l’autre en « bout de route », les raisins (chardonnays pour Cramant et Avize et pinots noirs pour Aÿ) sont pressés dans des pressoirs traditionnels, les premiers litres de la presse sont éliminés par souci de pureté. Au final des 4 000 kg de raisins ne sont retenus que 1 800 litres de jus au lieu des 2 250 autorisés. Puis, comme le résume Clément Pierlot, 10e chef de caves de la Maison Pommery (NDLR : qui était à l’époque, directeur des vignobles Pommery et Thierry Gasco, chef de caves) « vient le grand moment, celui de  l’assemblage des trois crus et dominés par le chardonnay ». Avec un dosage minimaliste, l’objectif final est d’élaborer « un champagne d’une absolue pureté ».

En 2005, avec des moûts de chardonnays exceptionnels et des pinots noirs très prometteurs, les œnologues champenois annonçaient à l’époque des vins subtils et aromatiques. Ils ne se sont pas trompés. La cuvée Louise 2005 révèle cette année avec brio. Tant au niveau des arômes que du goût, nous sommes là dans un monde de délicatesse et d’élégance. Finesse de la bulle, minéralité, notes florales, pointe de beurré et longueur en bouche, avec le temps, la Louise 2005 a profité de sa maturité pour devenir éblouissante.

Prix : 172 €


Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

Article précedentChampagne Abelé 1757 : trois magnums pour Noël
Article suivantLa fête en Champagne est de retour avec les Habits de Lumière

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.