Vin & Société a lancé le 10 octobre une campagne d’information signée « Un bon vin peut bien attendre neuf mois ». Cette campagne émet un message important à l’attention des femmes enceintes : en raison des risques que la consommation d’alcool peut représenter pour la santé du futur bébé, « par précaution, zéro alcool pendant la grossesse ».

Selon le dossier de presse, la notion de temps long est propre à la grossesse. Elle l’est également au vin : produit culturel, il est ancré dans notre histoire et dans notre patrimoine, il se prépare patiemment au rythme des saisons jusqu’à la vendange. Il vieillit parfois dans nos caves et nous accompagne tout au long d’une vie lors des moments de partage, à table, en famille et entre amis. C’est cette double attente qui s’exprime à travers la signature « Un bon vin peut bien attendre neuf mois » et que l’on retrouve dans le visuel, qui évoque le verre de vin et l’arrondi du ventre des femmes enceintes.

Un dispositif web et digital via Poussine

La campagne d’information portée par Vin & Société ambitionne de toucher directement les femmes enceintes ou souhaitant l’être. C’est pourquoi elle comporte trois volets complémentaires : une annonce diffusée début novembre dans les journaux et les sites mobiles de la presse féminine et familiale – (Parents, Cosmopolitan, Magic Maman) ; une initiative originale avec la création d’un bijou en série limitée avec les créatrices de la marque April Please; et enfin un dispositif web et digital permettant à la fois la diffusion d’informations pratiques et l’engagement des femmes enceintes qui le souhaitent via la participation de la blogueuse influenceuse Poussine.« Nous avons souhaité nous adresser directement aux femmes enceintes à travers ce dispositif multi-canal, sans les culpabiliser. Nous ne remplacerons jamais les professionnels de santé, ce n’est pas notre rôle. En revanche, nous sommes les mieux placés pour donner le bon mode d’emploi de notre produit. Nous avons toute une vie pour nous faire plaisir, mais pendant la grossesse, et en l’absence d’études concordantes, il est recommandé de ne pas consommer d’alcool » déclare Krystel Lepresle, déléguée générale de Vin & Société.

Améliorer la visibilité du pictogramme

Comme le souligne Joël Forgeau, président de Vin & Société : “nous nous sommes engagés en juin 2018 auprès du Président de la République.  Vin & Société met en œuvre des mesures fortes de prévention et de lutte contre les consommations nocives d’alcool. La filière vitivinicole porte une attention particulière au syndrome d’alcoolisation fœtale et a une position claire : pendant la grossesse, par précaution, il convient de ne pas consommer d’alcool. Nous avons également proposé au gouvernement d’améliorer la visibilité du pictogramme femme enceinte sur les étiquettes, avec une taille à 0,8 cm et en améliorant le contraste.” Qui ajoute : ” C’est un rappel utile, mais rien ne vaut la prévention et la parole des professionnels de santé face à un public vulnérable ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.