Avec son inscription à l’agence AB pour s’engager dans l’agriculture biologique,  le groupe Vranken Pommery-Monopole entre dans l’ère du vert et… l’air du temps. Ainsi  les vignobles du champagne du groupe Vranken- Pommery sont entrés en conversion à la viticulture biologique à compter de la vendange 2020.

Cette conversion porte sur 175 ha parmi les 285 ha gérés par le groupe en Champagne. « c’est humainement indispensable et c’est économiquement une évidence » déclare Paul-François Vranken, emblématique patron du groupe. Un patron de champagne préoccupé depuis longtemps par la notion d’environnement puisque près de 2000 ha de vignes en Camargue et en Provence, appartenant à Vranken-Pommery, sont certifiés en viticulture biologique (1070 ha) ou en conversion (908 ha)*. L’ensemble des vignobles Camargue et en Provence sera d’ailleurs certifié en viticulture biologique à la vendange 2023. À l’instar de la Quinta Do Grifo et ses 130 ha situés dans le Douro Supérieur au Portugal qui vient également d’entrer à la vendange 2020 en conversion à la viticulture biologique.

On pourrait aussi considérer que c’est aussi le « bon » moment. De fait avec la situation économique difficile en Champagne, les niveaux des rendements-marché (7000 +1000 kg/ha en 2020) ne seront pas rehaussés avant quelque temps. Ce qui permet de pouvoir réaliser cette conversion, d’une durée minimale de trois ans. « Elle sera progressive afin d’adapter nos vignobles et notre structure à cette viticulture exigeante. Mais nous travaillons depuis des années sans herbicide, nous charrutons nos terres et nous pratiquons l’effeuillage”  indique Clément Pierlot, chef de caves de la maison Pommery, directeur du vignoble et porte-drapeau des ingénieurs du groupe sur ce dossier. Dans un communiqué, le groupe explique que « C’est donc la suite logique à la politique écologique menée depuis plus de 20 ans. ans et qui avait vu les vignobles Pommery être le premier vignoble certifié ISO 14001, norme de référence en matière de Management de l’Environnement ».

Maintenir toute l’activité d’accompagnement des partenaires-vignerons

Bien sûr pour le groupe ne s’agit pas pour autant de s’écarter des autres certifications environnementales déjà obtenues sur leurs vignobles (Haute Valeur Environnementale et Viticulture Durable en Champagne), les démarches étant parfaitement complémentaires de la viticulture biologique. Selon son communiqué, le groupe Vranken-Pommery souligne, « rester un acteur engagé de ces deux certifications et maintient toute l’activité d’accompagnement de ses partenaires-vignerons (NDRL :près de 2000) vers la Viticulture Durable en Champagne, notamment par l’intermédiaire de certifications collectives prévues en 2021 ».

Le groupe Vranken Pommery Monopole deviendra ainsi le deuxième acteur champenois « bio » le plus important après le groupe Roederer.

*L’ensemble des vignobles Camargue et en Provence seront d’ailleurs certifiés en viticulture biologique à la vendange 2023. À l’instar de la Quinta Do Grifo et ses 130 ha situés dans le Douro Supérieur au Portugal qui vient également d’entrer à la vendange 2020 en conversion à la viticulture biologique. Pour les 40 hectares situés en Grande Bretagne, au vu des conditions climatiques Outre-Manche la conversion en bio n’est pas encore au programme.

Devenez membre Premium ! Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.