Le luxe, c’est le temps ! D’accord, la parabole est loin d’être l’une des mes meilleures, mais cela amène mon sujet. Dans sa recherche pour la durabilité des objets, l’horloger autrichien  Waitdzeit a choisi de travailler le bois. Pas n’importe lequel, le bois issu des barriques de vins. De là à venir en Champagne, il n’y a qu’un pas. Que l’horloger a franchi en venant chercher des fûts au Champagne  De Venoge à Epernay. Des vieux fûts remontant à l’époque des premiers propriétaires (la famille Trouillard) avant les diverses rachats de la marque. Trente montres ont été réalisées avec ces anciennes barriques. Cinq autres ont été travaillées avec des houx et des cornouillers du parc situé derrière l’hôtel particulier de Venoge (33, avenue de Champagne).

Prix : 300 euros pour les chronographes, 600 pour les mouvements perpétuels.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.