On ne peut pas pousser les murs ! Les activités de la maison Perrier-Jouët (groupe Pernod-Ricard) à Épernay sont à l’étroit depuis quelques années. Entourée par Moët & Chandon, avenue de Champagne, à Épernay, la jolie maison Perrier-Jouët a besoin d’air et d’espace. Deux qualités que possèdent la maison Mumm, sa soeur rémoise (appartenant également à au groupe Pernod-Ricard) . De quoi faire évoluer les deux structures.

Ce qu’explique Christophe Danneaux, directeur de Mumm et Perrier-Jouët « Avec ce projet, nous nous inscrivons dans la  démarche du groupe » « Transform & Accelerate » (lire ici). Depuis les années 50, beaucoup de choses sont déjà en commun entre les deux maisons. Mais il n’en demeure pas moins que la marque Perrier-Jouët connait une progression importante (NDLR : plus de deux millions de bouteilles avant Covid dotées d’une belle valeur ajoutée). Et nous n’avons aucun moyen de nous étendre. On a du commencer à externaliser un certain nombre des opérations. Par exemple, à Pierry ». Mais cela ne suffit pas. Avec une belle confiance en l’avenir, il faut trouver une autre façon de faire pour mieux anticiper un rebond et se développer. « Avec ce projet, nous prévoyons, après la négociation avec les CSE,  de transférer une certaine partie ces opérations à Reims. À Reims (rue du Champs de Mars), nous possédons des réserves foncières. Ainsi  nous visons à rapatrier, une partie des activités aval du processus, le remuage pour le brut sans année (Cuvée Blason), les activités d’habillage du brut (Blason) et du Belle Époque; A contrario, nous allons garder à Épernay l’âme de Perrier-Jouët qui reste une marque sparnacienne avec la cuverie, l’assemblage et le savoir-faire… » Ainsi Christophe Danneaux annonce « On va transférer 41 postes d’Épernay à Reims, c’est sûr, cela va prendre un peu de temps, car avec cette répartition, on va négocier une nouvelle organisation ».

Conscient que ces changements sont importants pour ses collaborateurs, Mumm Perrier-Jouët tient à prendre le temps de construire avec leurs représentants les modalités de ces évolutions. Chacun des salariés concernés par le déplacement se verra proposer un poste à Reims et sera accompagné selon des mesures définies en collaboration avec les institutions représentatives du personnel des deux maisons.


 Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.