Un Champenois nommé secrétaire général de l’ANEV.  En cette fin d’année 2020, l’Association Nationale des Élus de la Vigne et du Vin (l’ANEV) tenait son assemblée générale et son conseil d’administration ce lundi. A l’ordre du jour, le renouvellement du bureau, qui a vu les coprésidents sortants, la Sénatrice de la Gironde Nathalie Delattre et le député de l’Hérault Philippe Huppé être réélus. Vigneron en Champagne, conseiller municipal de Sézanne, Vincent Léglantier, a lui été désigné secrétaire général.

Selon un communiqué, un peu plus de deux ans après leur élection, les coprésidents sortants de l’ANEV, Nathalie Delattre et Philippe Huppé, ont été confirmés dans leurs fonctions par le conseil d’Administration, organisé en visioconférence en raison du contexte sanitaire. Un signe de la confiance accordée par les élus et collectivités des territoires viticoles membres de l’ANEV après un premier mandat bien rempli pour le binôme de Coprésidents !

En effet, lors de leur élection en mai 2018, l’ANEV fonctionnait un peu au ralenti. Mais une nouvelle stratégie de communication, l’embauche d’un chargé de mission, de nombreuses interpellations du gouvernement, une mobilisation sans faille lors de l’examen des textes législatifs concernant la viticulture, ou encore le projet de Plan de soutien à la viticulture présenté au mois de mai dernier, ont permis de remettre l’action de l’association au premier plan. Redevenue l’acteur incontournable qu’elle se doit d’être, l’ANEV est plus que jamais le porte-voix des territoires viticoles. Qui en ont bien besoin pour surmonter la crise à laquelle la viticulture doit faire face !

Au-delà de la coprésidence, c’est l’ensemble du Bureau de l’ANEV qui était renouvelé ce lundi. A la suite de la démission du secrétaire général, Francis Fabre (ancien Maire de Domazan dans le Gard) après 15 ans de services rendus à l’association, c’est donc Vincent Léglantier, Ccnseiller municipal de Sézanne (51) et vigneron en Champagne, que le conseil d’administration a désigné pour lui succéder.

Cet évènement était aussi l’occasion de présenter les priorités de l’association pour les mois à venir. Pour accompagner les professionnels de la vigne et du vin face à la crise qu’ils traversent, l’ANEV continuera son action de sensibilisation auprès du gouvernement pour que soient mises en place les mesures les plus adaptées aux besoins de la filière, des allègements de charges au soutien à la transition agroécologique. Comme l’ont démontré leurs interventions dans le cadre de l’examen du PLF et du PLFSS 2021, les Coprésidents de l’ANEV continueront à faire preuve de la plus grande vigilance lorsque le Parlement aura à traiter de la viticulture. Enfin, le travail de structuration régionale de l’ANEV continuera avec, dès la fin du confinement, l’organisation de réunions de présentation de l’association dans les territoires viticoles, pour renforcer sa présence à travers l’ensemble des vignobles de France.


Devenez membre Premium ! Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.