Chacun au sein du Négoce voire des coopératives se posent des questions sur le décalage des deux échéances restantes du paiement des raisins de la vendange 2019.  Une sorte de souffle d’air a été offert aux acteurs de la Champagne afin qu’ils traversent au mieux la crise liée au Covid 19 grâce à la fameuse décision 189 (lire ici). Une décision prise par le Comité Champagne pour protéger la filière Champagne face aux futures conséquences économiques. Avec deux points forts : l’arrêt des transactions sur les bouteilles en voie d’élaboration et que le décalage du paiements “raisins”.  Sur ce dernier point,  dans une lettre écrite lundi adressée aux livreurs de raisins, Paul-François Vranken, président du groupe Vranken-Pommery Monopole, a choisi d’expliquer sa démarche, celle de choisir : “le décalage, ainsi voté dans les paiements, d’une durée indispensable à la reprise de l’activité et à la reconstruction des trésoreries, va garantir la troisième et la quatrième échéance de la vendange 2019 augmentées de l’intérêt voté à 1,50% annuel”. Le patron de Pommery explique dans cette même lettre que les chefs de caves des maisons de champagne du groupe ainsi que les courtiers avec lequel il collabore : “feront parvenir dans les prochains jours les factures faisant état des nouvelles échéances de paiement et complétées des frais financiers validés par la décision 189 du CIVC” .

La lettre de Vranken-Pommery Monopole ICI 2778_001

 

1 COMMENT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.