« Nous invitons à une consommation décontractée et décomplexée du champagne #nooccasionnecessary. Invitation à savourer les petits, les moyens et les grands moments. Autrement dit, une invitation à Libérer les Bulles ! ». Le pitch de la toute nouvelle campagne de communication du Champagne Nicolas Feuillatte joue sur les codes de la liberté avec comme slogan : « Libérons les bulles ». Avec cette campagne, Nicolas Feuillatte souhaite montrer sa différence avec un positionnement de luxe accessible et un concept anticonformiste. Selon son communiqué « c’est la plus jeune des grandes maisons de champagne, qui a réussi un pari fou : se doter pour mission de démocratiser le champagne et de devenir en moins de 40 ans la marque préférée des français et le troisième acteur dans le monde en volumes » (lire ici)

Le choix de l’illustrateur Kim Roselier, plutôt habitué de la presse et de l’édition est loin d’être anodin. « Nous avons choisi Kim Roselier pour son iconographie poétique, sa maitrise de la couleur et son univers narratif poétique et joyeux. Il sait raconter des histoires captivantes qui laissent place à une libre interprétation, déclare Christophe Juarez, directeur général du Champagne Nicolas Feuillatte, “nous lui avons fait confiance pour qu’il puisse s’exprimer pleinement tout en faisant transparaître la personnalité de nos vignerons, et celle de nos vins”. De fait, mettant en exergue les parades ou les marches révolutionnaires, l’artiste Kim Roseller s’est également inspiré du folklore champenois avec un clin d’œil aux processions de la Saint Vincent, très populaires dans les vignobles français

Ainsi l’image phare de la campagne représente une foule iconoclaste qui semble porter la cuvée Réserve Exclusive Brut, le champagne ambassadeur de Nicolas Feuillatte. Les personnages ont été travaillés avec soin. Chacun dans un style différent et affirmé. Quand on y regarde de près, on s’amuse des détails et des interactions entre les personnages. Il y a des situations inattendues comme ce sommelier qui escalade la bouteille ou cette jeune femme toute de blanc vêtue qui lance des feuilles de vigne. Une petite troupe qui, pour Nicolas Feuillatte symbolise tout autant le collectif de vignerons que le nouvel état d’esprit Champagne en phase avec les nouvelles aspirations du luxe et l’époque.


Soutenez à La Champagne de Sophie Claeys

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.