Un chèque de 10 000 € et une collecte de don pour la rénovation d’un foudre d’exception à Chigny-les-Rose. Un foudre inscrit dans l’histoire de Chigny-les-Roses et dans l’histoire de la Champagne. Témoin de l’histoire, marqueur pour l’avenir, le « foudre de paix » comme l’a baptisé Pierre Emmanuel Taittinger, amorce sa renaissance.

Le club des mécènes du Patrimoine de la Marne, la fondation du Patrimoine et la Mission Coteaux, et Caves de Champagne  ont remis à la commune de Chigny-les-Roses un chèque d’un montant de 10 000 € et ouvert une souscription publique pour restaurer un magnifique foudre témoin du patrimoine vinicole Champenois.

La cérémonie s’est déroulée en présence de Pierre-Emmanuel Taittinger, président de la Mission Coteaux, Maisons et Caves de Champagne, François Henrion, représentant le club des Mécènes de la Marne, François Médart, délégué départemental de la Fondation du Patrimoine, Alphonse Schwein, conseiller départemental, Arnaud Deschamps, architecte des Bâtiments de France.

Ce foudre date des années 1850, un foudre remarquable par sa capacité, 208 hectolitres, et sa qualité de construction, un foudre d’assemblage, ayant vu passé les vins issus des parcelles des familles du village pour la Maison Legros-Pagnon, une famille qui a donné à Chigny son plus illustre maire, Georges Legros, en fonction de 1920 à 1956. En 2020, les descendants découvrent, oublié dans les celliers, ce magnifique foudre de 208 hectolitres. C’est Jean-Christian Petitfils, écrivain et historien reconnu, descendant de la famille, qui en fait don à la commune. L’expertise de cet « objet » exceptionnel a été réalisée par la Tonnellerie Desfrieche, tonnelier-foudrier  :  « il s’agit bien d’un foudre d’exception…, la qualité des supports, les sections de bois utilisées, l’équipement interne du fut, le soin apporté aux ferrures et aux barrages ainsi que les moulures présentes en façade prouvent bien que nous avons ici affaire à un foudre peu ordinaire ».

Au travers des entreprises du Club des mécènes et de la Fondation du Patrimoine, c’est l’excellence des hommes et des femmes qui à l’époque ont taillé, travaillé, cintré, assemblé les douelles et transformé des chênes patiemment sélectionnés en un très bel outil de travail, qui est mis en valeur aujourd’hui.


.

Soutenez La Champagne de Sophie Claeys

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.