Même si elle est un peu éloignée du thème, cette photo prise hier dans un pressoir est trop belle !

Un peu d’Histoire pour se remettre dans le contexte ! Jus Vini Blog vient de publier un article rédigé par Jean-Luc Barbier (notre maître à tous !), ancien directeur général du Comité interprofessionnel du vin de Champagne – Chargé d’enseignement à la Faculté de droit et de science politique de Reims. Cet article “Du Vouvray pour du Champagne… le premier jugement date de 1844″ est parue dans La Champagne Viticole du mai 2020,

Je vous en livre un extrait : “En septembre 1843, Madame veuve Clicquot, négociante en vins de Champagne à Reims, qui avait pris comme associé son fidèle collaborateur Edouard Werlé, est informée par un correspondant situé à Hambourg que plusieurs individus installés à Vouvray utilisent le nom Ve Clicquot-Werlé  pour commercialiser un vin mousseux originaire de Touraine. Madame Clicquot porte plainte auprès du procureur du roi à Tours. Quatre personnes sont identifiées, deux négociants en vins, un ancien médecin et un ressortissant polonais. La fraude porte sur quelques milliers de bouteilles, certaines ont été vendues en France, d’autres furent expédiées à Hambourg et à Saint-Pétersbourg, et le solde est resté dans les caves des deux négociants”.

Et voici le lien complet pour lire l’article ICI

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.