Avec le COVID 19 en ligne de mire, Pernod Ricard (Mumm-Perrier-Jouët) publie son chiffre d’affaires du 1 er semestre

Alors que Pernod Ricard figure pour la première fois dans le classement annuel des 680 World’s Most Admired Companies, réalisé par le magazine Forbes, le groupe publie ses résultats du premier semestre. Avec  un chiffre d’affaires au S1 2019/20 qui s’élève à 5 474 M€, avec une croissance interne de +2,7% et une croissance faciale de +5,6% incluant un effet de change favorable dollars/euros, Pernod Ricard affiche une croissance diversifiée et une bonne performance, dans un environnement difficile. On peut ainsi noter une croissance diversifiée en termes de Régions, avec notamment une solide performance des marchés Must-win Etats-Unis, Inde et Chine, ce dernier bénéficiant de l’impact de l’avancée du Nouvel An Chinois et Une performance dynamique des marques stratégiques internationales, en particulier de Jameson, Martell, The Glenlivet, Malibu, Ballantine’s, Royal Salute et Beefeater.  Le résultat net part du Groupe s’élève à 1 032 M€, +1% en croissance faciale, malgré la forte croissance du ROC, en raison d’éléments non courants.

Mumm et Perrier-Jouët

Si on évoque plus particulièrement, la croissance interne de l’activité “Champagne”, malgré une forte progression à deux chiffres aux USA contrastée par un marché français plus atone, la maison Mumm subit une baisse de 6% en volume (4, 5 millions de cols) et celle de 3% de chiffre d’affaires. On peut noter un bon effet mix-prix grâce à sa stratégie de prémuimisation en hausse de 3%.  Avec une croissance à deux chiffres au Japon contrebalancée par une baisse en Europe et en Amérique et un solide rapport prix /mix (+ 13%) sur l’ensemble du portefeuille soutenu par le lancement des nouvelles cuvées, le champagne Perrier-Jouët voit son chiffre d’affaires en hausse de 1% mais subit une baisse de volume de 12% (1, 8 million de cols).

L’impact du COVID 19 

Evidemment actualité oblige,  l’épidémie de coronavirus a obligé le groupe à revoir ses objectif de résultats à la baisse pour le second semestre. Ainsi le président du numéro 2 mondial des spiritueux, Alexandre Ricard  a commenté  « L’environnement du deuxième semestre reste particulièrement incertain sur le plan géopolitique, avec de surcroît l’apparition de l’épidémie de COVID-19. Bien que nous ne puissions pas prédire la durée et l’impact de l’épidémie, nous restons confiants dans notre stratégie. Notre principale priorité reste la santé et le bien-être de nos employés et de nos partenaires commerciaux “. A ce  propos, Alexandre Ricard tiens à saluer  ” l’attitude exemplaire de nos équipes dans cette période difficile. Nous soutenons leurs efforts ainsi que ceux du peuple et des autorités chinoises pour contenir l’épidémie.  Prenant comme hypothèse un impact très significatif du COVID-19, principalement sur le troisième trimestre, nous anticipons à ce stade une croissance interne du Résultat opérationnel courant pour l’exercice 2019/20 entre +2% et +4% et continuerons de suivre la situation de près. Nous maintenons notre cap stratégique et nos investissements prioritaires, afin de poursuivre l’optimisation de la création de valeur à long terme ».

 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.