Les deux sociétés Ricard et Pernod ont présenté mardi  à leurs instances représentatives du personnel ainsi qu’à l’ensemble de leurs collaborateurs, le projet « Reconquête ! ». Ce dernier s’inscrit dans le cadre du plan stratégique à trois ans « Transform & Accelerate » mené par le  Groupe sur l’ensemble de ses marchés dans le monde. Il fait écho aux réorganisations des marchés clés qui ont déjà été réalisées avec succès sur les États-Unis, la Chine ou encore le Global Travel Retail.

Ce projet se donne pour ambition de reconquérir le marché français et ses consommateurs, en d’autres termes de recréer les conditions d’une croissance valeur sur un marché de plus en plus compétitif dont les mutations s’accélèrent. En deux ans, le groupe a perdu en France 60 M€ de  chiffres d’affaires soit l’équivalent de celui d’une filiale européenne. Au-delà de la pression déflationniste et de l’impact récent de la loi Egalim qui expliquent en partie ces résultats, les sociétés Ricard et Pernod doivent aussi faire face à l’émergence d’un « nouveau » consommateur qui réinvente les moments de convivialité.

Création d’une société unique Pernod Ricard France

Le modèle français du groupe qui repose sur 2 sociétés et 2 réseaux de distribution est devenu trop complexe. Il manque d’agilité. Autant de raisons qui exigent une réponse structurelle et donc de repenser totalement les structures des deux filiales de distribution françaises Ricard et Pernod.. C’est dans ce sens que les sociétés Ricard et Pernod ont proposé à leurs instances représentatives du personnel la création d’une société unique, Pernod Ricard France, à compter du 1er juillet 2020. Le siège de cette nouvelle entité devrait être situé à Marseille, dans le nouveau centre d’affaires des Docks.

280 postes au départ volontaire

Ce regroupement s’accompagne d’une ambition : reconquérir les moments de convivialité et retrouver le chemin de la croissance sur le marché français. Le projet « Reconquête ! » s’articule autour de trois grands axes : les consommateurs, les clients et les collaborateurs. Le projet de fusion des 2 sociétés amènerait à ouvrir environ 280 postes au départ volontaire. Ces postes concerneraient les fonctions commerciales et marketing liées au regroupement. Cette organisation serait également source de nouvelles opportunités de développement pour les collaborateurs avec une perspective de création d’environ 90 nouveaux postes pour accompagner cette nouvelle stratégie.

Vente du Café de Paris

Par ailleurs, dans le cadre de la stratégie de gestion dynamique de son portefeuille de marques, le groupe annonce également ce jour un projet de cession de la marque Café de Paris et du site de production de Cubzac à InVivo Wine, la branche vin du premier groupe coopératif agricole français. Ce projet se ferait avec une garantie de maintien de l’emploi pour les 29 salariés du site. Les 2 parties sont en discussion pour la mise en place d’un contrat de sous-traitance pour les marques non cédées à InVivo.

Le projet « Reconquête ! » ne concerne pas les autres activités de Pernod Ricard en France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.