Nous, présidents de sections locales, relais entre les déclarants de récolte et nos administrateurs, avons ce devoir d’appel au calme et à l’unité ! “.

Sous la forme de message d’apaisement à une dizaine de jours de la décision du rendement 2020, voici la lettre de Vincent Leglantier, viticulteur et président de sections du SGV à Saudoy adressée aux 350 autres présidents de section en Champagne. Une lettre revendiquant le retour à l’harmonie dans une grande famille, celle des vignerons de la Champagne.

Vincent Leglantier

La filière viticole champenoise traverse actuellement l’une de ses pires périodes économiques de son Histoire. Cette crise conjoncturelle, et non structurelle, c’est-à-dire non liée au système et modèle champenois, a engendré à son tour une tension entre vignerons. Car, chers collègues, il s’agit bel et bien de cela, d’une approche différente entre membre d’une même famille.

En effet, SGV ne signifie pas « Syndicat des Coopérateurs », « Syndicat des Manipulants » ou encore « Syndicat des Vendeurs aux Kilogrammes » mais « Syndicat général des vignerons », de tous les vignerons, sans exception .

Une division au sein de notre famille pourrait, sans aucun doute, faire naître de nouvelles problématiques pour l’ensemble des vignerons, et le fait que certains exposent sur les réseaux sociaux ou par d’autres moyens, donc à l’ensemble de la population, les difficultés internes que nous rencontrons actuellement au niveau politique ne peut que produire de mauvaises retombées sur toute notre filière et nous affaiblir.

L’objectif de ce courrier n’est absolument pas de polémiquer sur le niveau d’appellation des vendanges 2020 ou sur le fait de qui doit livrer quoi et à qui, mais d’appeler au calme et à l’union. 

C’est pourquoi, chers collègues, je viens aujourd’hui, à travers cette lettre, vous proposer de cosigner ce courrier visant  à demander aux personnes se basant sur de simples rumeurs pour semer le trouble au sein de notre famille de cesser cela ; et d’attendre au moins le résultat des négociations entre les représentants du vignoble et ceux du négoce pour prendre leur décision et d’éviter cette exposition médiatique continuelle qui, une fois de plus, ne peut que nuire à l’ensemble de notre filière” .

 

 

Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.