Des raisins d’hier pour le vignoble de demain, Bollinger vendange 25 ares de cépages oubliés

Petit Meslier à Cuis.

Alors que les services techniques du Comité Champagne s’occupent activement de croiser des supergéniteurs (j’adore ce mot !)  pour faire face à l’évolution du vignoble champenois face au changement climatique, la maison Bollinger va entamer sa huitième vendange d’anciens cépages. Joliment appelés : les cépages oubliés. Juste pour rappel, il s’agit de l’arbane, le petit meslier, le pinot blanc et le pinot gris.

Gilles Descôtes, chef de caves de la maison Bollinger.

En 2010, alors que j’étais encore directeur du vignoble de la maison, j’ai proposé l’idée d’introduire ces cépages, d’une part pour motiver nos partenaires vignerons et d’autre part, pour innover afin de répondre aux problèmes du changement climatique ” explique Gilles Descôtes, chef de caves du champagne Bollinger. En  lançant dans ce projet, Gilles Descôtes a pris parti de planter les quatre cépages dans quatre terroirs différents : l’occurrence, l’arbanne à Aÿ, le pinot gris à Verzenay, le pinot blanc à Avenay-val-d’or et le petit meslier à Cuis.

On s’en doute, les premières vendanges ont été insignifiantes, mais depuis trois ans, chaque parcelle concernée donne respectivement 2 000 kilos : ” Ces raisins sont pressés séparément dans un petit pressoir Coquard que la maison possède sur notre site de Mareuil-sur-Aÿ “. Côté résultats, le chef de caves affirme que ” l’arbane et le petit meslier  (des cépages blancs) sont très intéressants avec des degrés élevés et des acidités hautes pour un vin de garde avec une belle fraîcheur. En revanche, le pinot blanc est un peu décevant et le pinot gris possède un profil aromatique qui n’a pas de rapport avec celui du champagne. On peut remarquer que l’arbane apporte des notes de fumé et le petit meslier des arômes d’agrumes. À ce stade, nous continuons à vinifier et à déguster.” L’objectif à long terme serait de faire entrer ces vins dans les assemblages du Spécial Cuvée voire de créer une cuvée mono-cépage à base d’arbanne ou de petit meslier .” Pour l’instant, cette production représente 10 hectolitres.

Arbanne sur une parcelle d’Aÿ.

 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.