Interview : Trois questions à Thomas Lombard (Maison Lombard à Epernay)

Thomas Lombard a repris les rênes du champagne Lombard à Epernay, dans cet interview sous forme de” trois questions à”,  il évoque le travail déjà effectué depuis quelques années ainsi que ses ambitions pour la maison familiale.

Depuis quelques années, il y a eu des changements au sein de la maison de champagne Lombard, qu’elles en étaient les raisons ?

Thomas Lombard : depuis les années 2000, mon père avait initié une politique d’approvisionnement très qualitative : déjà bien établi dans les beaux secteurs « hors cru » de la Champagne, nous avons fait l’acquisition d’un vignoble de 5,5 ha en 2004, essentiellement en Premier Cru, situé sur la Montagne de Reims ouest et depuis 2008, Christophe Pitois (œnologue et responsable relation vignoble) a conduit la Maison vers une orientation Premier et Grand Cru. La maison disposait donc de magnifiques raisins et la capacité de les vinifier séparément, ce qui a donc conduit Christophe Pitois et Laurent Vaillant (œnologue et actuel chef de caves de la maison) vers les premiers essais de vinification parcellaire.
Il y a enfin un phénomène de changement de génération : je suis arrivé dans la maison en 2017, diplômé de la formation MS CCIV d’Agrosup Dijon. Avec ma vision « vins et terroir », j’ai  trouvé au sein de la maison des cadres qui adhèrent à cette philosophie. C’est finalement naturellement que nous avons repensé ce que nous souhaitions partager avec la marque Lombard : une découverte de la Champagne par ses terroirs grâce à des vins mono-crus et parcellaires peu ou pas dosés.

Vous êtes désormais directeur général du Champagne Lombard, quelles sont vos orientations et votre politique-maison ( appros, export, viticulture durable) ?

Thomas Lombard : Laurent Vaillant et moi nous occupons désormais de la relation avec nos partenaires viticulteurs et vignerons. Je souhaite renforcer ces relations avec des échanges réguliers tout au long de la saison culturale. De plus, je constate que les viticulteurs et vignerons de ma génération sont très réceptifs à notre philosophie : c’est une belle opportunité pour nouer de nouvelles relations, tout particulièrement pendant les reconnaissances terrain et les dégustations de vins clairs de leurs parcelles que nous organisons. L’export est une priorité pour développer nos ventes : nous avons à cet effet recruté un responsable export : Guillaume Rocca. Ces 3 dernières années, nous avons trouvé de nouveaux partenaires et sommes maintenant présents dans plus de 15 pays.Il est primordial d’accompagner nos distributeurs dans la vente et la promotion de nos champagnes : il y a beaucoup de pédagogie des terroirs de Champagne derrière les vins Lombard et nous devons partager au mieux ce savoir avec nos partenaires, pour qu’ils le transmettent à nouveau. Dans le contexte actuel les voyages sont évidemment reportés mais nous avions très bien commencé l’année en allant rencontrer nos clients en Thaïlande, au Japon et en Angleterre. Nous maintenons le contact et nous concentrerons notre animation terrain sur le marché français.

La communication de la maison est un enjeu majeur pour l’année 2020. Nous sommes une maison familiale et à ce titre je souhaite m’en charger personnellement. Le vignoble maison est en conversion Bio : encore 2 vendanges avant d’obtenir la certification. Nous faisons également une expérimentation en biodynamie, sur une parcelle située à Épernay, pour l’instant très concluant. Nous souhaitons encore observer les résultats sur plusieurs années.

En termes de vinification ,là aussi, vous avez évoqué des évolutions, pouvez-vous nous expliquer vos projets concernant vos futures cuvées ?

Thomas Lombard : Laurent Vaillant élabore nos cuvées avec le but d’atteindre l’équilibre du vin avant l’étape du dosage. Selon lui, tout est vinifié en cuves thermo-régulées, avec des températures plutôt basses (14°C à 16°C) pour que les arômes se développent avec finesse. Les fermentations malolactiques sont bloquées pour garder la fraicheur et la minéralité du vin. Ensuite, il faut aller chercher le gras grâce à l’élevage, en barriques avec un batonnage raisonné, ou en cuve inox avec des remontages. Les élevages avant tirage durent entre 6 et 8 mois et une fois en bouteilles, les vins vieillissent de 3 à 5 ans dans nos caves.

Dix des quatorze cuvées que nous élaborons sont “Brut Nature”. Je suis conscient que le marché est encore une niche (moins d’1 million de bouteilles sur les 297 millions vendues en 2019) mais c’est par conviction que nous élaborons ce type de vins qui reflètent le terroir avec beaucoup d’authenticité. Étant inscrit dans une philosophie de découverte de vins de Champagne, je souhaite que nous proposions sans cesse de nouvelles découvertes avec les vins de la gamme « Terroir » : ainsi chaque année nous proposerons une nouvelle cuvée issue d’un lieu-dit Premier ou Grand Cru.

Fiche d’identité :

Volume : 600 000 bouteillesMarque Lombard : 200 000 bouteilles en 3 ans de développement60 ha d’approvisionnements contrats5,5ha en propre (Montagne de Reims Ouest)8 Grands crus : Mesnil, Chouilly, Avize, Cramant, Oger, Verzy, Verzenay, AmbonnayPlus de 20 Premiers crus différents.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.