Le champagne dosé et/ou sur glace toujours aussi tendance dans le monde

« Ice Impérial » de Moët & Chandon.

En 2018  la part des champagnes au dosage élevé atteint 3,4% des volumes et 3,2% du chiffre d’affaires de la Champagne (4, 9 milliards d’euros en 2018).  Le dosage considéré comme élevé est celui qui est supérieur à celui du brut (12 grammes).

Que l’on aime ou pas l’idée voire le goût, on se doute que ce marché de « niche » a trouvé une clientèle d’afficionados au vu des succès remportés par les cocktails sur glace (ou sans)  proposés par l’Ice Impérial de Moët & Chandon, le « Rich » de,Veuve-Clicquot, le » White Label » de Lanson voire de  « Petite douceur d’été » de Gosset, du « Smooth » de, Canard-Duchêne ou encore du  » Royal Blue Sky » de Pommery et é Graphic Ice Champagne  » de Nicolas Feuillatte. Ces cuvées dites de « mixologie » ou de « bartenders » sont tellement appréciées sur des marchés internationaux qu’elles sont mises sous allocations par certains opérateurs. Ainsi les consommateurs les plus friands se retrouvent notamment au Japon, leur premier marché, grâce aux demi-sec qui représentent l’essentiel de ces cuvées. Les champagnes plus dosés constituent également 8,1% des volumes du marché chinois et ne sont pas en reste en Afrique du Sud (43,8%) et en Côte d’Ivoire (27,6%).

Les champagnes peu ou prou dosés

Bien que portés aux nues par les critiques du vins, les champagnes faiblement dosés (1,3% des volumes et 1,5% de la valeur à l’export) restent encore confidentiels. Toutefois on peut noter une progression sur les marchés européens, à l’image de l’Italie et de la Suisse où les exportations représentent respectivement 2,3% et 1,9% du marché. Ces champagnes rencontrent peu à peu leur public avec des amateurs en Norvège où ils atteignent 6 % du marché, au Canada (3,3%) ou au Danemark (2,0%).

La quantité de liqueur utilisée pour le dosage est fonction du type de vin que l’on désire obtenir :

  • doux plus de 50 grammes de sucre par litre
  • demi-sec entre 32 et 50 grammes de sucre par litre
  • sec entre 17 et 32 grammes de sucre par litre
  • extra dry entre 12 et 17 grammes de sucre par litre
  • brut moins de 12 grammes de sucre par litre
  • extra brut entre 0 et 6 grammes de sucre par litre

Pour une teneur de moins de 3 grammes et si le vin n’a fait l’objet d’aucune adjonction de sucre, on peut utiliser la mention « brut nature« , « pas dosé » ou « dosage zéro« . ((source Comité Champagne)

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire