Le Comité Européen des Entreprises Vins (CEEV) et le Wine Institute reconnaissent l’importance du commerce transatlantique des vins

A la veille de savoir à quelle sauce la Champagne va être “dégustée” les deux principales organisations du secteur vitivinicole de l’Union européenne (UE) et des États-Unis (États-Unis) ont annoncé aujourd’hui la signature d’une déclaration de principe historique sur le commerce et les tarifs. Selon le site américain spécialisé dans l’agriculture MorningAgClips , le Comité Européen des Entreprises Vins (CEEV) (dont le président est Jean-Marie Barillère, président de l’Union des maisons de Champagne) et le Wine Institute sont les signataires fondateurs du nouveau document reconnaissant l’importance du commerce transatlantique des vins et appelant à l’élimination immédiate de tous les tarifs sur le vin.

La déclaration appelle les gouvernements de l’UE et des États-Unis à préserver et à renforcer le partenariat vitivinicole UE-États-Unis en éliminant complètement les droits de douane, un concept connu sous le nom de «zéro pour zéro», et en s’abstenant de cibler le vin dans des différends commerciaux non liés, ou « vin pour vin. »L’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) a adopté« zéro pour zéro »pour certains produits il y a plus de 20 ans, ce qui a entraîné une augmentation des échanges pour les produits qui bénéficiaient d’un droit nul.

«Un environnement de libre-échange viticole est essentiel pour préserver les efforts et les investissements de longue date de nos entreprises viticoles» , soutient Jean-Marie Barillère, président du CEEV. «Nous exhortons les autorités à protéger notre secteur contre les tirs croisés dans des différends commerciaux non liés.»

«Les marchés d’exportation sont une opportunité de croissance clé pour les établissements vinicoles américains, mais les droits de douane de toute nature font obstacle. Il est temps que tous les gouvernements reconnaissent les avantages uniques du commerce du vin et éliminent les tarifs une fois pour toutes », a  déclaré Robert P.« Bobby »Koch, président et chef de la direction du Wine Institute.

Les États-Unis et l’UE sont les deux principaux marchés d’exportation de l’autre, le commerce total atteignant 5,33 milliards de dollars (4,66 €) en 2018, créant des emplois et des investissements des deux côtés de l’Atlantique. D’autres signataires de la déclaration de principe seront annoncés à l’avenir.

DÉCLARATION DE PRINCIPE DU SECTEUR DU SECTEUR VIN UE-ETATS-UNIS SUR LE COMMERCE

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.