Accueil MAISONS Le communiqué officiel de Moët & Chandon sur l’affaire des deux ...

Le communiqué officiel de Moët & Chandon sur l’affaire des deux jéroboams trafiqués à l’ecstasy


Site Moët & Chandon c capsule de champagne Moët & Chandon © Philippe Galowich

J’ai déjà évoqué le sujet samedi dernier, (lire ici) voici donc le communiqué officiel de la Maison Moët & Chandon sur l’affaire concernant deux jéroboams trafiqués à l’ecstasy.

« Europol, les polices allemandes et néerlandaises enquêtent actuellement sur un trafic de drogue à l’échelle européenne après la mise en évidence d’un trafic utilisant des Jéroboams de 3 litres de Ice Imperial.

Le 14 février, la Maison Moët & Chandon a appris avec tristesse le décès d’un homme suite à une overdose de drogue et l’intoxication de sept autres personnes le samedi 12 février dans la ville de Weiden en Allemagne. Ces personnes ont consommé lors d’une fête dans un restaurant de la MDMA liquide (souvent appelé Ecstasy) qui a été dissimulée dans un Jéroboam de Moët & Chandon Ice Imperial 3 Litres.

L’enquête a mis en évidence que cette bouteille a été entièrement vidée de son champagne avant d’être remplie de MDMA liquide, produit n’ayant ni l’apparence ni les caractéristiques propres au champagne.

Selon d’autres informations reçues, quatre personnes ont été intoxiquées aux Pays-Bas après avoir consommé de la drogue liquide qui était également dissimulée dans un Jéroboam de champagne Moët & Chandon Ice Imperial 3 Litres.

La Maison confirme, conformément aux premiers résultats de l’enquête de la police allemande et en lien avec les autorités néerlandaises, qu’il ne s’agit donc pas d’un problème de qualité mais bien d’une affaire criminelle. La Maison poursuit pleinement sa collaboration avec les différentes autorités en charge de l’enquête en cours.  Les deux bouteilles concernées (en Allemagne et aux Pays-Bas) sont des Jéroboams de Moët & Chandon Ice Imperial 3L livrés en 2017 du numéro de lot inscrit au dos de l’étiquette : LAJ7QAB6780004.

Ces deux bouteilles ont été achetées sur une plateforme d’achat de particulier à particulier quelque temps avant leur consommation. Dans ce contexte, la police invite donc à la prudence lors de la consommation de boissons dont l’origine n’est pas claire. Il convient d’adopter la plus grande prudence lors d’achats privés sur Internet.

De l’extérieur, les bouteilles remplies de MDMA ne se distinguent pas des bouteilles remplies de champagne. Au moment de les verser, la différence est nette. Le MDMA liquide :

– Ne contient pas de bulles

– A une couleur rouge brun, qui devient plus foncée avec le temps

– A une odeur anisée

L’enquête étant en cours, nous ne pouvons faire aucun autre commentaire ».

Bref, cela ressemble à du champagne, mais ce n’est pas du (tout) champagne, méfiez vous des imitations !


Soutenez La Champagne de Sophie Claeys !

Article précedentLa semaine dans les galipes en Champagne (du 21 au 26 février)
Article suivantLa maison Gremillet mise sur les GFV pour son développement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.