Claude Mandois

Assez rare pour être signalé, la « maison vigneronne » de Pierry, comme la qualifie Claude Mandois, dispose désormais d’un des plus importants vignobles bio de la Champagne avec 32 hectares certifiés.

En presque quatre siècles, la famille Mandois a fait du chemin ! Passant d’un premier vigneron, Jean Mandois, dont le nom est inscrit sur les répertoires paroissiaux en 1735 à la vinification en 1832 dans des caves d’Épernay puis à l’installation à Pierry en 1905 et… à la certification bio en 2020. L’histoire familiale est certes là un peu raccourcie, mais dans l’esprit, chez les Mandois, on avance !

La famille Mandois (connue et reconnue en Champagne) dispose en 2000 d’un vignoble d’une quarantaine d’hectares et produit annuellement 500 000 bouteilles. C’est alors que Claude Mandois (sixième génération) commence à réfléchir à conduire son vignoble autrement, plus attentif à l’environnement, et ainsi de revenir à des pratiques plus naturelles.

C’est le Clos Mandois qui devient sa zone d’expérimentation. Les herbicides de prélevé y sont écartés, l’enherbement est mis en place une route sur deux, le labour abandonné à la fin des années 60 est de nouveau utilisé. . Suite logique à ces différentes orientations, la décision est prise de passer en conversion bio en 2017. Ainsi en 2020, le vignoble de la famille Mandois après quelques arbitrages internes représente 37 hectares de vignes, dont 32 certifiés en bio.

Pour la « maison vigneronne » de Pierry, un premier challenge a été remporté dans les vignes, désormais place à la vinification pour mettre en valeur cette nouvelle expression du terroir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.