©Michel Jolyot

L’année 2021 affichera une belle croissance pour les vins effervescents aux USA. Pour rappel, ceux-ci avaient subi un recul temporaire pendant la crise financière mondiale de 2008. Après avoir enregistré en moyenne de solides gains annualisés de 5,5% entre 2010 et 2015, la croissance des vins effervescents avait ralenti à 2,5% d’augmentations moyennes entre 2015 et 2020 selon le rapport de 251 pages dImpact Databank. Pourtant malgré la pandémie actuelle, ces vins semblent toujours avoir un avantage considérable à mesure que le segment évolue d’une consommation occasionnelle vers une utilisation beaucoup plus large. De quoi réjouir les « locaux », Tom Cole, le directeur général de RNDC (deuxième plus grand distributeur de vins et spiritueux haut de gamme du pays) a déclaré au Shanken News Daily « nous voyons une opportunité dans le sparkling wine, d’autant plus que les problèmes d’approvisionnement affectent le marché européen. Avec moins de fournisseurs importés, nous cherchons à développer nos marques de vins mousseux fabriqués aux États-Unis ». Ainsi le segment des vins effervescents made in USA a augmenté de 6,8 % en dollars et de 2,9 % en volume dans les canaux IRI au cours de l’année (se terminant le 28 novembre, y compris les vacances de Thanksgiving), par rapport aux baisses respectives de 7 % et 11,3 % pour les vins tranquilles.

Cette catégorie devrait continuer à gagner la faveur des consommateurs américains pendant la période des fêtes et rester l’un des moteurs de la croissance de l’industrie. Et ce secteur devrait afficher des gains certes modestes, mais constants jusqu’en 2025 au moins, tandis que les vins de table devraient perdre cinq millions de caisses de volume au cours des cinq prochaines années selon Impact Databank.

À noter toutefois que parmi tous les vins effervescents à belle valeur ajoutée dont le prix dépasse 25 $ la bouteille, ce sont les champagnes Veuve Clicquot et Moët & Chandon qui sont en tête de toutes les marques pour la vente au détail.


Soutenez La Champagne de Sophie Claeys

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.