« L’heure est désespérée pour la filière viticole. La semaine dernière, le gel a frappé très durement notre pays. Des parcelles jusque-là épargnées par les plus virulents épisodes climatiques de 2017 et 1991 ont parfois gelé en totalité. Les dégâts sont immenses.Pour la viticulture, cette catastrophe s’ajoute à un contexte déjà particulièrement compliqué pour la filière, au cœur de multiples crises structurelles et conjoncturelles. Se dessine le risque de la disparition de ce qui fait la France, dans son patrimoine, ses paysages, mais aussi dans les fondements de son économie ». Par une lettre adressée au ministre de l’Agriculture, les deux co-présidents de l’Association nationale des élus de la vigne et du vin (Anev), la sénatrice Nathalie Delattre et le député Philippe Huppé, proposent un plan de sauvetage de la viticulture.  « Face à cette situation, les élus du vin, représentés par l’ANEV, appellent le Gouvernement, en partenariat avec les acteurs professionnels, à mettre en place des solutions globales face aux différents défis qui se présentent à la filière. Les mesures d’urgence prises lors de chaque catastrophe sanitaire, économique ou climatique ne sont plus suffisantes.

L’Anev demande ainsi l’organisation rapide d’un Grenelle de la viticulture réunissant les professionnels, les élus et l’ensemble des ministères concernés par l’avenir de la viticulture française : « cette réunion interministérielle doit permettre de dépasser les seules actions prises dans l’urgence, pour envisager une stratégie globale de filière. Nous avons contacté votre cabinet pour organiser très prochainement une réunion préparatoire à cette grande rencontre, afin d’avancer rapidement sur cette initiative. Par ailleurs, afin d’apporter dès aujourd’hui une réponse aux difficultés provoquées par l’épisode de gel terrible qui a frappé le vignoble, nous tenons à vous présenter une proposition de Plan de sauvetage de la viticulture de dix mesures, que vous trouverez jointe à ce courrier. Dans l’attente de l’organisation de ce Grenelle où plusieurs d’entre-elles pourront être discutées, certaines propositions peuvent déjà être mises en œuvre pour soulager la pression pesant sur les viticulteurs. ».

ICI : Plan de sauvetage de la viticulture de l’ANEV


 

Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.