La grogne continue chez les Vignerons Indépendants de Champagne*.  Face au refus du Bureau du SGV de permettre à leur président Yves Couvreur de siéger au Bureau exécutif du Comité Champagne  (lire ici) où se décident notamment les décisions vendanges, le conseil d’administration des Vignerons Indépendants de Champagne a décidé d’appeler ses adhérents à faire la grève des cotisations SGV au moins jusqu’au 22 juillet, date à laquelle le rendement devrait être connu.

Dans un communiqué de presse, le conseil d’administration des vignerons indépendants constate surtout avec inquiétude un affaiblissement de l’influence du SGV dû à la baisse des ventes de bouteilles du vignoble depuis 10 ans (22 % des manipulants en moins), contrairement à ce que certains pensent la présence de Yves Couvreur dans ce Comité pourrait renforcer la position des vignerons. Car les manipulants sont une variable non négligeable de la Champagne dite unique, en termes de valorisation du champagne, de volumes et surtout en termes d’image. Et les modèles d’antan ne doivent pas ostraciser les solutions innovantes d’aujourd’hui.

” Lheure est grave si on veut sauver la manipulation et nos revendications ne sont toujours pas prises en compte par le SGV, il fallait un moyen de nous faire entendre. Je le rappelle, un rendement bas, surtout pour 3 ans, cest la mort de la manipulation, d’un pan entier du vignoble”, explique Yves Couvreur. Et les comptes n’y sont pas, puisqu’il réclame la même appellation que l’an dernier. Et ses adhérents lui donnent raison d’après un sondage réalisé en interne : plus de 50 % demandent 10 000 kilos et plus, et c’est même près de 80 % qui souhaitent plus de 9 000 kilos.

Et au-delà de la survie économique des entreprises manipulantes, le conseil d’administration s’interroge sur l’importance de baisser les stocks en Champagne comme le souhaitent de nombreux acteurs champenois : il relève que c’est uniquement pour des raisons économiques que cette baisse est recherchée mais pas dans un intérêt qualitatif. Car si les champagnes ont plusieurs années de garde, ils seront bien plus qualitatifs.

Autre point relevé qui a du mal à passer pour des vignerons : laisser des raisins aussi qualitatifs sur leurs vignes, des raisins pour l’instant sains et en nombre et qui auront connu une faible pollution atmosphérique grâce à l’arrêt des activités en période de Coronavirus.

*405 Vignerons Indépendants sont adhérents à la Fédération Régionale des Vignerons Indépendants de Champagne. Ils représentent près de 2 600 ha, soit 7,5 % du vignoble champenois. Ils produisent 15 millions de bouteilles par an, soit 25 % des ventes des vignerons de Champagne, et exportent près de 23 % de leur production.

Devenez membre pour soutenir  La Champagne de Sophie Claeys

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.