Accueil Cuvées Piper-Heidsieck lance un magnum « spécial Prohibition » en exclusivité pour les Oscars 2020

Piper-Heidsieck lance un magnum « spécial Prohibition » en exclusivité pour les Oscars 2020

Comme au bon vieux temps ! Cent ans depuis que le dix-huitième amendement a interdit la vente d’alcool aux États-Unis, Piper-Heidsieck rend hommage au cinéma dans les années folles avec un magnum en édition limitée qui sera servi aux Oscars de cette année. Une cuvée qui  sera une réplique de celle qui était distribuée à l’époque de la Prohibition. «Dans les années 1920, les contrebandiers introduisaient en contrebande du Piper-Heidsieck aux États-Unis où il serait secrètement servi dans des speakeasys dans toute la ville de New York. Désormais, les plus grandes stars d’Hollywood pourront profiter du même Piper-Heidsieck Brut lors de la plus grande remise de prix de l’année », a déclaré Benoit Collard, directeur général de Piper-Heidsieck dans un communiqué.

Cette cuvée sera donc présentée exclusivement lors de la cérémonie de remise des prix et du Governors Ball, l’after-party officielle des Oscars de l’Académie. En plus de la cérémonie de remise des prix le 9 février, la maison Piper-Heidsieck fera également partie des événements de l’Académie à Los Angeles, New York et Londres, y compris le déjeuner des nominés aux Oscars le 27 janvier.

Une histoire avec le cinéma

La maison soutient depuis longtemps le cinéma. Ainsi on peut remonter à 193  lorsqu’une bouteille de Piper-Heidsieck est apparue dans Sons of the desert, le premier film de Laurel et Hardy. En 1964, Piper-Heidsieck a célébré l’Oscar de Rex Harrison pour son rôle dans My Fair Lady avec une bouteille de 48 litres sur mesure qui était littéralement aussi grande que l’acteur (1,82 m) .  A noter que la maison est aussi le champagne officiel du Festival International du Film de Cannes depuis plus de deux décennies.

Article précedentInscriptions ouvertes pour la Dixième édition du Grand Défi du Campus de Bacchus
Article suivantRéactions à la Taxe GAFA : les Vignerons et Maisons de Champagne « n’accepteront pas d’être pris en otage » !