Le chiffre d’affaires consolidé de Vranken-Pommery Monopole s’établit à 244 millions d’euros sur l’exercice 2020, en retrait limité à 11,1%. Selon le communiqué du groupe, face aux mesures de confinement et de couvre-feu adoptées en France comme à l’étranger tout au long de l’exercice 2020, le groupe a démontré sa résilience en s’appuyant sur ses marques fortes, l’agilité de son organisation, et sa présence historique dans les réseaux de vente pour la consommation à domicile. Le poids de l’export a de nouveau progressé en 2020 pour atteindre 60% des ventes contre 40% pour la France. Dans les Pays où la distribution porte essentiellement sur la consommation hors foyer, soit en Angleterre, aux EtatsUnis et au Japon, le chiffre d’affaires recule. A contrario, dans les Pays où le groupe est présent dans les réseaux Off-Trade, Suisse, Autriche, Allemagne, Hollande, Belgique et Australie, le chiffre d’affaires progresse.

Branche Champagnes

La consommation sur place (On-Trade) s’est contractée partout dans le Monde, et particulièrement en France où la gastronomie et l’événementiel sont les deux plus grands réseaux de vente du Champagne. La vente dans les points de vente pour une consommation à domicile (Off-Trade) est restée satisfaisante en France, et même bonne dans les grands Pays consommateurs. Vranken-Pommery Monopole, leader en France dans ce secteur d’activité, a pu ainsi atténuer la baisse de son chiffre d’affaires Champagnes à 11,9% dans un marché mondial en baisse de l’ordre de 20% (source CIVC). L’export a représenté 60% des ventes des Champagnes du groupe en 2020.

Des parts de marché ont été gagnées dans tous les Pays de la couronne nord-est de l’Europe, de la Suisse à la Belgique, permettant aux ventes totales à l’export (hors duty free) de progresser de 3% par rapport à 2019. L’attrait des consommateurs pour le Champagne ne se dément pas, mais les circonstances défavorables et notamment l’absence de moments de convivialité et une mobilité restreinte, expliquent la baisse des ventes. Lors du Champagne and Sparkling Wines World Championship 2020, Vranken-Pommery Monopole a reçu 4 nouvelles Médailles d’Or pour ses cuvées Pommery Brut Royal, Apanage, Grand Cru 2004 et Clos Pompadour avec mention Best in Class. Ces distinctions internationales ont été complétées par la Médaille d’Or pour Pommery Apanage lors du Champagne Masters 2020 organisé par le magazine Drinks Business.

Branche Vins

La bonne vendange en Camargue comme en Provence a permis de développer le chiffre d’affaires des Grands Domaines du Littoral de 11,7% à 30,6 M€. Les marques « Pink Flamingo » du Domaine Royal de Jarras en Camargue, et « Vérité du Terroir » du Château La Gordonne en Provence, continuent leur développement et commencent à être reconnues par les consommateurs comme les leaders de la viticulture biologique. Toutes les propriétés viticoles sont traitées en BIO et sont prêtes à recevoir du public dès la pandémie vaincue.  Tourisme Oeno-Culturel Les activités de visites et réceptions de Reims ont été mises à l’arrêt, et les boutiques de Pierrefeu du Var, d’AiguesMortes et de Lamego ont été fermées depuis mars 2020. Elles n’ont été ouvertes que peu de temps entre les confinements. La perte de chiffres d’affaires est significative à plus de 4 M€.  Portos, Sparkling Wines et divers L’absence de touristes au Portugal a affecté les ventes de la filiale sur son marché domestique, compensées pour partie par la progression à l’international.

Les Sparkling Wines ont poursuivi leur référencement que ce soit pour Louis Pommery California ou Louis Pommery England, mais l’alternance de périodes de confinements et d’ouvertures est venue perturber le développement des ventes. Louis Pommery England a obtenu une nouvelle distinction en obtenant la Médaille d’Or au Wine Great Britain Awards 2020 décernée par l’association des vins anglais, qui vient récompenser le travail réalisé par le groupe.

Perspectives

La crise sanitaire a été un accélérateur de la transformation stratégique du groupe d’une approche orientée produit vers une approche tournée vers le client. Les mesures engagées concernent toute la chaine de création de valeur de la vigne au consommateur final.

– Vignoble : conversion en agriculture biologique des vignobles champenois et portugais, après la conversion en bio des vignobles de Camargue et de Provence

– Production : mise en place d’un programme d’amélioration de la performance industrielle et de la chaîne logistique qui se traduit notamment en Champagne par un recentrage des activités industrielles sur le site de Tours-sur-Marne

– Organisation : refonte de l’organisation informatique et accélération de la digitalisation des services

– Marketing : renforcement de la communication digitale par la mise en place d’un service data, et investissement dans le service clients

– Commercial : développement d’un site de e-commerce, mise en rayons de « produits cadeaux », élargissement de l’offre œno-touristique par l’ouverture au public du Château La Gordonne en Provence dès que les conditions sanitaires le permettront.

L’ensemble de ces mesures permettra au groupe de renouer avec la croissance dès 2021, croissance qui devrait toutefois rester modérée en raison de la persistance de la pandémie. Le monde a aujourd’hui appris à vivre avec le virus de la Covid-19, et le succès des campagnes de vaccinations devrait permettre de renouer avec une vie « normale » et de retrouver ainsi des moments de convivialité. Cette perspective devrait être favorable au développement du groupe qui s’appuie sur un large portefeuille de marques, son réseau commercial international, et une proximité renforcée auprès du consommateur final.


Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.