Dans le contexte de la crise pandémique majeure du Covid 19, le chiffre d’affaires consolidé du groupe Vranken-Pommery Monopole du 1er semestre 2020 s’établit à 64,3 M€, en retrait de 26,1%. (lire ici le 1er semestre 2019)

Les ventes à la clientèle, contributrices des marges, reculent quant à elles de seulement 22,7% à 63,7 M€. Si la consommation hors domicile des produits « festifs » a été stoppée partout dans le monde suite aux mesures de confinement, Vranken-Pommery Monopole est parvenu à limiter la dégradation de son activité par une présence forte de ses marques de qualité dans l’ensemble des réseaux de vente Off-Trade : cavistes, métiers de bouche et commerces alimentaires.

Les ventes à l’export représentent 56% du chiffre d’affaires consolidé. Elles sont essentiellement soutenues par les ventes de champagnes dans l’Union Européenne et les ventes de vins rosés à destination de la grande clientèle alimentaire.

Dans les pays tiers, où le groupe a une activité historiquement tournée vers l’hôtellerie et la restauration, le développement de Vranken-Pommery Monopole a été ralenti, surtout aux Etats-Unis où le marché est, comme toujours, soumis à de fortes amplitudes de variations.

Champagnes

En retrait de 23%, à 50,8 M€, les ventes de champagnes du 1er semestre 2020 subissent un arrêt quasi total dans les réseaux d’hôtellerie et de restauration dans le monde entier.
Cet impact a été partiellement compensé par les ventes dans le Off-trade en France, et surtout au Benelux, en Allemagne et en Suisse, d’autant que le regroupement familial qui favorise la convivialité était autorisé dans ces cinq pays dans le cadre du confinement.

Vins Rosés

Les multi-réseaux du groupe ont permis de maintenir les ventes de vins rosés, qu’ils soient de Provence ou de Camargue, à un niveau presque équivalent à celui de 2019 (-4,2%).

L’impact de la fermeture des restaurants en France, où le Provence Château La Gordonne et le Camargue Domaine Royal de Jarras sont particulièrement bien représentés, a été en grande partie compensé par des ventes complémentaires chez les cavistes et dans les réseaux alimentaires. Ce fut également le cas dans toute l’Europe : Belgique, Hollande, Allemagne, et Suisse. Sur le deuxième semestre, le déconfinement aura un effet favorable pour les ventes de vins rosés.

Sparklings Wines

Louis Pommery, sparkling wine californien, distribué comme le Champagne dans les réseaux les plus prestigieux de la grande hôtellerie, a connu un ralentissement similaire à ce dernier aux Etats-Unis.

Portos et Douro Wines

En France, le retrait des ventes est limité à 9%, mais l’activité de la filiale portugaise est fortement affectée sur son marché domestique où le tourisme, principal secteur d’activité, a été stoppé par le confinement. Les ventes au Portugal se sont effondrées.

Ventes Interprofessionnelles

Les ventes interprofessionnelles des Grands Domaines du Littoral sont reportées au deuxième semestre.

Perspectives

Les vignes du groupe présentent les meilleures conditions pour une vendange de qualité, prévue très tôt dès le 20 août prochain pour la Champagne. En revanche, en Provence les vignobles ont subi une forte gelée de printemps.

Selon son communiqué  : “le groupe prendra toutes les mesures pour limiter ses approvisionnements et équilibrer ses stocks en tenant compte de la faiblesse des ventes actuelles et des incertitudes liées aux ventes futures.

La période écoulée a surtout permis à Vranken-Pommery Monopole de démontrer la capacité de résilience et la solidité de son business model qui repose sur une large gamme de produits de grande qualité, une distribution omni-canal et une présence internationale”.

Devenez membre soutenez La Champagne de Sophie Claeys

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.