Adaptations climatiques (part 2) : les cépages de demain

Plusieurs techniques agronomiques pourront permettre d’atténuer les effets du changement climatique (choix du porte greffe, technique et date de taille des ceps, ..). En revanche, dans l’hypothèse d’un fort réchauffement, d’autres solutions plus radicales pourraient être envisagées tel le changement de cépages.

Hier et aujourd’hui

Depuis 1927, 7 cépages sont autorisés en Champagne : Pinot noir, Meunier, Chardonnay, Arbane, Petit Meslier, Pinot blanc et Pinot gris. Toutefois, avec les premiers documents ampélographiques sur la Champagne remontent au XVIème siècle., “La Maison Rustique” cite parmi les meilleurs plants “le Morillon, le Pinot Aigret, le Fromenteau ou Pinot gris et le Gouais”.

Le Meunier, le Pinot gris et le Pinot blanc sont apparus à la faveur de mutations du Pinot noir. Le Petit Meslier est issu d’un croisement entre le Gouais et le Savagnin. Enfin l’Arbane est un cépage dont l’origine reste à ce jour un mystère.Les cépages champenois sont donc pour la plupart des variétés anciennes, auxquelles vient s’ajouter le Chardonnay, plus récent puisqu’il remonterait à moins de 150 ans.

Et demain…

Depuis 2010, la Champagne participe au programme INRA-ResDur en évaluant in situ des variétés candidates à l’inscription au Catalogue français. Pour la première série de variétés, plantée en 2011-2012, l’évaluation a abouti à l’inscription de quatre nouvelles variétés : Voltis, Floreal, Artaban et Vidoc. Une deuxième série est en cours d’évaluation et une troisième série vient d’être plantée pour être observée à partir de 2020. Ces variétés sont évaluées sur un certain nombre de critères : phénologie, comportement agronomique, composantes du rendement, qualité du vin mais elles n’ont pas été sélectionnées pour répondre à un type de vin en particulier.

Parallèlement, le Comité Champagne a entrepris depuis 2014 un programme régional qui intègre des croisements avec le Pinot noir, le Gouais, le Chardonnay, le Meunier, l’Arbane et le Petit Meslier.

En 2018, le programme régional vient d’entrer dans sa phase de sélection intermédiaire. Les premières variétés (appelées à ce stade “génotypes”), hybridées en 2015, ont été plantées au champ. Leur évaluation débutera en 2020. D’autres variétés ont été plantées en 2019 et les plantations se poursuivront jusqu’en 2022-2023.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.