Avec un nouveau centre de pressurage, la coopérative des Viticulteurs d’Avize au plus près de ses adhérents

Une jolie maison de maître : le siège social de la Coopérative Les Viticulteurs d’Avize

Avize, l’un des fleurons du chardonnays en Champagne. C’est dans une belle maison de maître blanche au coeur des vignes que les Viticulteurs d’Avize démontrent leur savoir-faire. Faut-il le encore le faire savoir. La coopérative Les Viticulteurs d’Avize regroupe 170 hectares autour d’Avize bien sûr, mais également de Cramant, d’Oger, du Mesnil-sur-Oger, de Bergères les Vertus sans oublier ” un peu de vitryat ” précise Jean-Luc Prévostat, directeur de la coopérative. La liste des “partenaires”, comme on dit en Champagne, est longue et belle : bien sûr, Moët & Chandon, puis Taittinger, Pol Roger, Laurent-Perrier, Henriot, Perrier-Jouët, Deutz…Que du beau linge en termes de marques ! A cela il faut ajouter l’activité des adhérents (autour de 350).

Seulement si les Viticulteurs d’Avize ont l’air, ils n’avait pas la chanson. C’est chose faite. Hormis le siège, doté d’une jolie vinothèque qui a été renovéil y a quelques années,  les bâtiments de production sont vieillissants, bordages en tôle, peu isolés, toitures antiques… Avec les chaudes vendanges de 2018, la question est devenue cruciale autour des pressoirs.  Huit pressoirs (dont l’âge moyen est de 30 ans) qui, de plus, sont disséminés autour du siège, ce qui ne facilite guère la gestion du lieu.  Ici on pousse un peu les murs. Donc ceci expliquant cela, il a été décidé d’optimiser le site. On a confié les travaux à Bati Vini, spécialiste de l’ingiénerie, à Epernay. Le projet est simple : construire un centre de pressurage avec chargement automatique et un quai de chargement pratique, regroupant les huit pressoirs sur un même lieu à quelques pas du siège social.  Un investissement de deux millions d’euros avec des pressoirs tout neufs. Sept  Bucher de 8000 h/l et un plus petit de 4 000 h/l. Ce dernier servira à répondre à des besoins spécifiques. ” Nous avons des demandes de cuvées personnelles. Certains de nos vignerons veulent parfois exploiter l’une de leurs parcelles, celle qui leur semble intéressante en termes de vinification. Nous pouvons également l’utiliser pour presser des petits lots,  de pinots noirs, par exemple…) . 

Un nouveau centre de pressurage pour la prochaine vendange

Car l’idée de la coopérative est de proposer des services de plus en plus pointus afin de “chouchouter “ses adhérents. Jean-Luc Prévostat sait bien qu’il peut se le permettre ” nous avons l’avantage d’être une petite structure”. Ainsi l’acquisition de 70 barriques a permis de travailler le “bois”, l’aménagement d’un chai, désormais possible grâce à la place libérée, permettra d’apporter “la convivialité, l’authenticité et de montrer notre savoir-faire aux visiteurs“. Le nouveau centre de pressurage des Viticulteurs d’Avize sera en fonction aux prochaines vendanges.

Le futur quai de déchargement des Viticulteurs d’Avize

 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.