Champagne en Grande Bretagne, une bonne et une moins bonne nouvelle

Il y a une bonne et  une mauvaise nouvelle. On commence par la mauvaise : au cours des douze mois précédant le 8 août 2019, les ventes de Champagne ont diminué de -4,4% dans le secteur de l’hôtellerie au Royaume-Uni, alors que pour la même période les ventes de valeur ont diminué de -2,8%. Pour la bonne nouvelle (enfin dirons-nous, meilleure ! ) : la valeur totale des ventes de champagne rosé a augmenté de 0,5% dans le commerce de détail britannique. Cela contraste nettement avec la tendance générale à la baisse, certains consommateurs abandonnant la catégorie des produits moins chers ou des concurrents tels que le mousseux anglais.

Selon l’analyste de CGA Stratégy, société d’analyse su les marchés de la boissons et de la restauration, Mark Newton, interrogé par Drinks Business «Le champagne assiste à une modération dans ses récentes tendances au déclin. Le rosé – qui est traditionnellement considéré comme un achat plus onéreux dans le commerce  affiche actuellement une hausse positive de la valeur.

Les données publiées par l’IWSR confortent également l’opinion largement répandue selon laquelle «les consommateurs boivent moins mais boivent mieux». Les ventes de marques de vins mousseux haut de gamme (10,99 à 19,99 £) au Royaume-Uni ont augmenté de + 13,7% entre 2014 et 2018. Cependant, c’est  la catégorie «super premium» (20,00 £ + par bouteille) qui  affiche la plus forte croissance en volume, à + 47,4% du taux de croissance annuel (2014-2018).

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.