On continue notre série sur les témoignages des chefs de caves de la Champagne en période de confinement. C’est à Château-Thierry que Yann Munier (qui a remplacé depuis un an Philippe Dupuis) s’occupe des vins du champagne Pannier (Covama).  A l’instar de quelques rares domaines en Champagne,  l’activité ne s’ y est pas arrêtée. ” Dès le début de l’épidémie en France, nous avons mis en place une application stricte des mesures barrières (distanciation sociale de plus 1,5 m, gel ou savon désinfectants, masques dans le cas d’un travail rapproché entre deux personnes, …), afin de protéger notre personnel, mais aussi et surtout le rassurer. Ainsi lorsque la France est entrée en confinement, et que la Champagne s’est en partie figée, nous avons pu continuer l’activité planifiée en toute sécurité ” témoigne Yann Munier. Qui ajoute : ” le tirage adhérent en cours s’est donc poursuivi et nous avons également répondu aux quelques commandes provenant des marchés exports et français. En cette période troublée, il nous a semblé essentiel de ne pas fermer dans la précipitation, mais au contraire de préparer et d’anticiper le redémarrage à venir de notre économie”.  Ainsi , durant ces quelques semaines, le chef de caves a également continué à travailler sur les assemblages sociétaires et ceux du champagne Pannier, ” afin encore une fois de préparer l’avenir “.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.