La version 2020 de la certification de la Viticulture Durable en Champagne (VDC)

La démarche de Viticulture Durable en Champagne (VDC) est l’héritage d’un travail collectif débuté il y a plus de 20 ans. Les enjeux identifiés à l’époque sont plus que jamais au cœur des préoccupations de la société : maîtriser le recours aux intrants dans un objectif de respect de la santé et de l’environnement., réserver et mettre en valeur le terroir, la biodiversité et les paysages viticoles, gérer de manière responsable l’eau, les effluents, les sous-produits et les déchets. et réduire la dépendance énergétique et l’empreinte carbone de la filière.

Dès 2001, un référentiel ambitieux, évolutif et adapté aux spécificités de l’appellation d’origine contrôlée Champagne a été mis en place par la profession. Il a permis d’initier une dynamique collective de progrès, basée sur le volontariat. Le référentiel s’est progressivement transformé en intégrant les évolutions réglementaires, les innovations techniques et les nouvelles demandes sociétales.

Un virage important a été opéré en 2014 avec la naissance de la certification Viticulture Durable en Champagne . Cinq ans après, plus de 20 % des surfaces de l’appellation bénéficient d’une certification environnementale dont plus de 15 % certifiées Viticulture Durable en Champagne. Dans sa quête de l’excellence, le vignoble champenois s’est fixé comme objectif d’atteindre 100 % des surfaces certifiées à l’horizon 2030.

Une nouvelle version en 2020

Pour 2020, le référentiel Viticulture Durable en Champagne a été réorganisé dans son contenu pour améliorer la lisibilité de la démarche, faciliter l’audit, et intégrer en totalité l’ensemble des exigences de la Haute Valeur Environnementale (HVE Voie A).

Il s’articule désormais en trois parties : je respecte la réglementation, avec 29 points réglementaires. En route vers la Haute Valeur Environnementale, avec 11 points. J’agis pour la Champagne, avec 42 points et 17 engagements. Soit un total de 82 points et de 17 engagements (99 points au lieu de 124 points pour l’ancienne version).

Quelles nouveautés ?

Déjà avec les points d’engagements, ils ne peuvent pas faire l’objet d’écarts et ne sont pas soumis à une justification documentaire. Ils ont pour objectif d’évaluer l’implication du vigneron dans la démarche sur la base d’un échange approfondi avec l’auditeur. Ensuite avec l’échantillonnage qui est réalisé sur les points règlementaires lors des audits de renouvellement. Dans un souci de simplification de la démarche, seul deux documents seront conservés.

  • Le référentiel (ICI)  Il permet d’appréhender les enjeux de la démarche et l’ensemble des exigences.
  • Le manuel de préparation (ICI). Il regroupera toutes les informations nécessaires à la certification et  permettra de préparer l’audit en toute sérénité.

Dès janvier 2020, les exploitations pourront se faire auditer sur cette version. Cependant, pour les exploitations qui ne seront pas encore prêtes, il sera possible de se faire évaluer sur la base de l’ancienne version (7.1 – mai 2018) jusqu’au 31 août 2021. (source Comité Champagne)

 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.