Yann Munier, chef de caves, Stéphane Fauvet, vice-président de la Covama, Frédéric Feltrin,  responsable vignoble Covama, Jean Renaud Viet commissaire aux comptes, Jean-Noël Pfaff, directeur de la Covama,  Stéphanie Marchand, présidente du groupe des jeunes Covama

Hier la Covama, Champagne Pannier a tenu son assemblée générale. Traditionnellement, il s’agit d’un grand rendez-vous au siège de la coopérative de Château-Thierry. Près de 300 adhérents y sont rassemblés pour écouter les différents bilans de l’année avant de se réunir pour un banquet célébrant l’évènement. Un moment fraternel purement Champenois. Pour cette année 2020, crise de la Covid oblige, l’organisation des grandes assemblées générales de la Champagne a dû être modifiée (lire ici). La Covama-Champagne Pannier a donc choisi d’effectuer son assemblée par visioconférence en pratiquant un vote à distance. “c’est une solution tout à fait innovante qui a donc été retenue.  L’assemblée générale s’est tenue depuis les studios rémois de Visu-Communication, de façon identique à une assemblée générale habituelle, mais devant des caméras” explique Jean-Noël Pfaff, directeur de la Covama. Ainsi les adhérents ont pu suivre cette assemblée générale ordinaire en direct sur leur extranet et ont pu poser des questions en direct. À l’issue de l’assemblée, ils ont voté pour les résolutions proposées depuis leur extranet, grâce à un système de vote sécurisé par l’envoi d’un code par SMS. Le bilan est très satisfaisant pour Jean-Noël Pfaff puisque, “60 % de votants pour cette assemblée générale, un beau succès donc !

Pannier, Jacquart, Montaudon, les résultats 2019

Le chiffre d’affaires de la Covama se monte à 49,3 millions d’euros avec un résultat et de + 1,196 millions d’euros. Le champagne Pannier a commercialisé 368.273 bouteilles (- 0,7 %) avec un prix moyen de vente en hausse de + 1,7 %. Au niveau du groupe Alliance Champagne, les ventes de la marque Jacquart ont progressé de + 8 % à 2,06 millions de bouteilles dans un marché global Champagne en régression de -1,6 %. Quant au champagne Montaudon, ses ventes ont baissé de -22% en raison de la Loi Egalim, en revanche, les ventes à l’export en Europe se sont développées de + 20 % avec une hausse du prix moyen de vente de + 2,5 %.

Les orientations à court terme 

Dans son rapport moral du conseil d’administration, le président du conseil d’administration, Manuel Michaux a développé plusieurs pistes. En évoquant les conséquences de la crise de la Covid 19, il a indiqué que la Champagne aborde une période difficile et que cette sortie de crise sera longue et nécessitera de nombreux efforts. Un contexte qui amène donc une autre réflexion : ” les rendements prévisionnels pour la vendange à venir seront en forte baisse, et il est souhaitable que cette vendange soit de qualité, et un rendement payé du niveau des ventes de l’Appellation en 2019 serait raisonnable et souhaitable“. En évoquant, le domaine du développement durable en Champagne, Manuel Michaux a également confirmé que la Covama, déjà avancée en matière de Certification VDC / HVE 3a de ses sociétaires (23 % des surfaces certifiées pour la vendange 2020 à venir), souhaite une certification VDC / HVE 3a de la totalité des exploitations au plus tard pour la vendange 2023. Il a également incité les sociétaires à une réflexion de fond de chaque exploitation, afin de réduire de manière forte les charges d’exploitation en vue d’un rendement qui restera faible sur les 2 vendanges à venir à minima.

Manuel Michaux, président de la Covama et Jean-Noël Pfaff

 

 

 

Devenez membre pour soutenir  La Champagne de Sophie Claeys

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.