Voilà une info que je n’avais pas vu passée, la marque Laurent-Perrier étant tellement discrète. Voici les résultats de l’exercice 2018/2019 de la maison de Tours-sur-Marne.

Dans un contexte de marché en recul de -1,3% en volume sur douze mois glissants à fin Mars 2019, le chiffre d’affaires relatif aux ventes de champagne atteint 234,1 millions d’euros à taux de change courants, soit une variation de +3,7% par rapport à l’exercice précédent. Hors effet de change, il est de 234,0 millions d’euros. Cette performance est notamment liée à un effet prix/mix solide de +3,8%. Conformément à la stratégie de valeur du Groupe mise en place depuis plusieurs années, la marque Laurent-Perrier continue à renforcer ses positions, avec une part du chiffre d’affaires à l’international toujours en progression, et une nouvelle amélioration de la contribution des cuvées haut de gamme aux ventes.

Le résultat opérationnel, à taux de change courants, atteint 41,3 millions d’euros, en progression de +6,2%. Hors effet de change, il s’établit à 41,0 millions d’euros, soit une variation de +5,5%. La marge opérationnelle progresse, en données publiées, de +0,4 point par rapport à l’année précédente, à 17,6%. A taux de change constants, elle s’établit à 17,5%, soit une amélioration de +0,3 point.

Le résultat financier, n’étant plus impacté par les conséquences de dénouement de swaps constatées lors de l’exercice précédent, s’améliore de 1,1 million d’euros. Le résultat net part du Groupe atteint pour sa part 23,1 millions d’euros, en données publiées, en croissance de 12,2%. Il représente 9,8% du chiffre d’affaires relatif aux ventes de champagne, contre 9,1% l’an dernier. Le cash-flow opérationnel de l’exercice est exceptionnellement négatif, à -2,2 millions d’euros, en raison essentiellement du niveau remarquable de la vendange 2018, ainsi que du phasage du plan pluriannuel d’investissements, et ce malgré une amélioration de la capacité d’autofinancement de 2,2 millions d’euros.

Commentant les résultats annuels, M. Stéphane Dalyac, Président du Directoire, a déclaré : « Dans un marché en baisse en volume et un contexte toujours incertain, Laurent-Perrier enregistre une hausse de son chiffre d’affaires et une nouvelle amélioration de sa rentabilité, grâce notamment à un effet prix/mix toujours très positif, tout en continuant à investir davantage sur la notoriété de ses marques. S’appuyant toujours sur la qualité de ses champagnes, la force de ses marques, le dynamisme et la motivation de ses équipes, ainsi que sa capacité à innover, le Groupe réaffirme sa volonté de garder le cap de sa stratégie de croissance».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.