Accueil Coopératives Le traité de fusion entre le centre vinicole-Champagne Nicolas Feuillatte et la...

Le traité de fusion entre le centre vinicole-Champagne Nicolas Feuillatte et la Coopérative régionale des vins de Champagne est validé

Un nouveau groupe est né en Champagne ! Le traité de fusion entre le Centre Vinicole – Champagne Nicolas Feuillatte (CV-CNF)* et la Coopérative Régionale des Vins de Champagne* (C.R.V.C) a été validé par les deux conseils d’administration, réunis séparément le vendredi 22 octobre 2021 autour de leurs présidents, Véronique Blin, pour le CV-CNF, et Emmanuel Comyn, pour la C.R.V.C informe un communiqué.

Depuis plus d’un an, les administrateurs et les directions du CV-CNF et de la C.R.V.C. travaillent ensemble afin de rapprocher leurs deux organisations pour renforcer la filière coopérative champenoise, avec l’ambition de devenir l’un des trois opérateurs majeurs en chiffre d’affaires à échéance de cinq ans. (lire ici)

Convergeant vers cette vision commune, le CV-CNF et la C.R.V.C. ont structuré un projet qui optimise les compétences, les complémentarités et les positions acquises au moment où la Champagne sort du confinement provoqué par la crise sanitaire de la Covid-19 et retrouve de la croissance.

Lors des assemblées générales extraordinaires qui auront lieu le mercredi 15 décembre 2021 et décideront du destin des deux organisations, plusieurs éléments de la nouvelle structure seront dévoilés, dont le nouveau nom de ce futur groupe coopératif, sans précédent en Champagne.

CV-CNF : 5 000 vignerons, 72 coopératives, 2100 hectares, champagne Nicolas Feuillatte

CRVC : 750 vignerons, 23 coopératives,  800 hectares, champagne Castelnau


Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

Article précedent« Color in mind », la marque de Champagne Hoxxoh se développe… en or et en rubis
Article suivantAffaire Russe/Champagne : un moratoire jusqu’à la fin de l’année

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.