Des cartons contenant des milliers de masques dans la salle de réunion de l’Union des maisons de Champagne.

On se souvient, il y a un peu moins de deux mois et demi, les soignants manquent de tout, et surtout de masques. Répondant à ce besoin nécessaire, national et vital et suivant une tradition de solidarité historique, les maisons de champagne ont fait don de tous leurs de tous leurs stocks d’équipements de protection individuelle (masques, lunettes, etc.) dont elles disposent en application de leur plan de continuité. Une première réponse à l’urgence sanitaire.

Mais, très vite, une seconde urgence est apparue pour les maisons de champagne avec la poursuite des travaux des vignes et des caves dans le respect des gestes barrières et de distanciation sociale. Et il donc a fallu se procurer à nouveau des masques dans un contexte de pénurie mondiale. Aussi l’Union des Maisons de Champagne (UMC)  a-t-elle proposé à ses adhérents de réaliser une commande groupée en faisant appel à un réseau de six cadres et dirigeants français, dont trois basés en Chine et trois dans l’Hexagone, qui ont décidé de mettre bénévolement leurs compétences et leur carnet d’adresses au service des entreprises de leur pays.

Ayant bravé les tempêtes de cette période difficile – et compliquée par la grève des pilotes d’Air France Cargo (dont on a très peu parlé en France), dix jours de dédouanement à Roissy-Charles De Gaulle, etc. – la commande de 260 000 masques est parvenue à l’UMC en milieu de semaine dernière et leur distribution aux maisons s’est déroulée pendant ce week-end prolongée de l’Ascension. « On a suffisamment attendu ces masques pour ne pas attendre davantage pour les dispatcher dans les maisons », indique David Chatillon, directeur général de l’UMC.

Cette commande à peine arrivée, se pose déjà la question des masques qui seront peut-être nécessaires pour les vendanges. Et ils se compteront en millions…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.