Je tenais à m’inscrire à nouveau en faux contre toutes ces informations qui circulent dans le vignoble sur la fixation du rendement pour la prochaine vendange“. En préambule à un courrier d’ordre pratique adressés aux adhérents du SGV,  le président Maxime Toubart a tenu à faire taire la rumeur. ” Il est encore beaucoup trop tôt pour parler de rendements. Les chiffres qui pourraient circuler ici et là, relèvent de la pure spéculation voire de l’intoxication. Nous avons engagé au sein du SGV un état des lieux de la situation financière et économique des exploitations. Nous avons aussi besoin de mieux appréhender avec nos partenaires du négoce les perspectives économiques de la filière Champagne, ce qui est extrêmement difficile quand la moitié de la planète est encore confinée. “. Le président du SGV tient à rassurer ses troupe en expliquant que,  “notre objectif restera celui d’assurer un équilibre entre l’offre et la demande tout en préservant la survie de nos exploitations. C’est une équation complexe qui nécessitera du temps. Il s’agira de trouver un juste équilibre. Mais en aucun cas les efforts ne pourront être assumés par les seuls vignerons (lire ici). L’unité de notre famille est une condition indispensable de notre réussite. Je compte sur chacun d’entre vous pour contribuer à faire taire ces rumeurs qui ont pour seul objectif de déstabiliser le vignoble“.

Alors juste pour le sourire (et pour relativiser un petit peu  !) voici un joli petit proverbe africain  : le coassement des grenouilles n’empêchent pas l’éléphant de boire !

 

 

1 COMMENT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.