C’est fait : Le rendement de l’appellation Champagne 2020 est de 8 000 kg/hectare cueillis. Dont 1 000 kilos tirables en fonction du marché en janvier 2022. Si les expéditions sont inférieures à 200 millions de bouteilles, ce sera 7 000 kg/ha. On l’a compris, ce sera ajusté selon l’économie !

Etrange année où la publication des bans des vendanges précède celle du rendement marché en Champagne ! Après l’échec de la réunion du 22 juillet dernier (lire ici), et alors que les premiers coups de sécateur ont déjà été donnés, le Comité Champagne, regroupant les vignerons  (SGV) et les maisons de Champagne (UMC), s’est de nouveau réuni pour fixer le rendement des vendanges 2020.

Le mois de juillet confirme les tendances du mois de juin pour les expéditions champenoises pour le Vignoble en hausse, mais le ciel est morose pour l’export. Donc une incertitude totale pour l’avenir ” on s’attend à être la boisson viticole la plus touchée par la crise” commente Jean-Marie Barillère, président de l’UMC.

Plus concrètement , voilà comment cela va se passer selon la décision V.1 2020 du Comité Champagne

Article 1er– Volume commercialisable et mise en réserve

Le volume commercialisable de la récolte 2020 est fixé à 8.000 kilogrammes de raisins par hectare de surface en production.

Sont mises en réserve les quantités récoltées au-delà de ce volume dans la limite, d’une part, du rendement annuel maximum autorisé individuellement et, d’autre part, du plafond de la réserve.

Article 2 – Report du tirage en bouteilles

Les quantités issues du volume commercialisable de la récolte 2020, récoltées au-delà de 7.000 kilogrammes de raisins par hectare de surface en production, ne peuvent être tirées en bouteilles qu’à partir du 1er janvier 2022.

Cette mesure ne s’applique pas aux récoltants-expéditeurs qui s’engagent, au cours de la campagne 2020- 2021, à ne pas accroitre la part de leur récolte cédée, en raisins, moûts, en vins clairs ou en bouteilles en cours d’élaboration, en application de contrats pluriannuels ou ponctuels.

Article 3 – Ajustement des quantités disponibles

En fonction du niveau des expéditions de l’année 2020, constaté par le Comité Champagne, une partie des quantités prévues à l’article 2 pourra être tirée dès le 1er février 2021, pour assurer le remplacement de ces expéditions.

Article 4 – Encadrement du marché des bouteilles en cours d’élaboration

Un dispositif de suivi hebdomadaire du marché des bouteilles en cours d’élaboration est mis en place. Des mesures de commercialisation portant sur la régulation de l’offre seront adoptées, s’il est constaté une déstabilisation du marché des bouteilles en cours d’élaboration conduisant à la dévalorisation de la filière. (source Comité Champagne)

Devenez Membre, soutenez La Champagne de Sophie Claeys

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.