Avec les « Champagne Master 2018 », l’ode aux coopératives de la Champagne de Patrick Schmitt (Drinks Business)

Avec l’annuel palmarès des Champagne Master, Patrick Schmitt nous livre ses pensées sur le travail réalisé par les coopératives en Champagne. Je vous mets tout le palmarès en lien ici . Le Champagne Masters est une extension de la série Masters du magazine Drinks Business déjà existante pour les cépages tels que le Chardonnay et le Pinot Noir, ainsi que pour des régions telles que la Rioja et le Chianti. Ce concours est exclusivement destiné au champagne et les candidatures ont été jugées par une sélection de dégustateurs expérimentés utilisant les verres Schott Zwiesel Cru Classic fournis par Wine Sorted. Les meilleurs Champagnes ont reçu des médailles d’or, d’argent ou de bronze en fonction de leur résultat, et le top des champagnes est récompensés par le titre de maître de champagne. Les champagnes ont été dégustés au cours d’une seule journée le 23 août dans la suite Mayfair de l’hôtel Langham à Londres. Les juges étaient: Andrea Briccarello, Clément Robert, Jonathan Pedley, Michael Edwards, Patrick Schmitt, Roberto della Pietra, Simon Champ et Sue Daniels. Tous les flacons sont dégustés à l’aveugle.

Patrick_Schmitt (Photo Drinks Business).

« Des cuvées supérieures aux célèbres grandes marques »

Pour en revenir au début de l’histoire,  voici donc le cri d’amour de,Patrick Schmitt, aux coopératives de la Champagne :  » les Masters Champagne 2018 ont démontré de manière concluante qu’une bonne coopérative de producteurs  peut être d’un meilleur rapport qualité-prix dans cette appellation. . Bien que l’on pense souvent que les champagnes fabriqués par les coopératives sont de moindre qualité, notre dégustation en août a prouvé que de tels producteurs peuvent obtenir des résultats exceptionnels et même des cuvées supérieures aux célèbres grandes marques,  malgré les prix généralement bas pratiqués pour les marques coopératives. » Et d’ajouter :  » Pour ceux qui connaissent bien la région Champagne, un tel résultat n’est peut-être pas surprenant, les coopératives étant les principaux fournisseurs de raisin et de vin à de nombreux noms connus de la région, qui possèdent peu de vignobles eux-mêmes. De plus, contrairement aux producteurs-champagnes qui produisent des vins issus de leurs exploitations, les coopératives peuvent s’approvisionner dans une vaste zone et ont tendance à sélectionner les meilleurs raisins et vins pour produire leurs propres champagnes. Cela leur donne la chance de mélanger des vins issus de vastes étendues de champagne, ce qui est essentiel pour créer un style cohérent et complexe. » La messe est dite.

Suivez-moi !
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire