Changement climatique, dérèglement climatique, réchauffement climatique : quelle que soit la dénomination, les faits sont là. A première vue, les vins de Champagne en profitent plutôt, avec de belles maturités. Mais quelles sont les prévisions à long terme ? Sont-elles compatibles avec l’élaboration des vins de qualité tels que nous les produisons en Champagne ? Comment, alors, anticiper et adapter nos pratiques ? Des questions que se posent tous les acteurs de la filière, du porte-greffe à la liqueur d’expédition ! Les œnologues de la région Champagne ont alors décidé de réunir des spécialistes pour nous éclairer sur une matinée autour de cette thématique lors du prochain VITeff à Epernay le 15 prochain au Millésium sous la présidence de Joël Rochard, ingénieur des techniques agricoles et Œnologue, expert International viticulture et œnologie.

Les solutions

La première solution réside dans les leviers viticoles. Cépages, porte-greffe, clones : le vigneron dispose d’une panoplie pour ajuster ses plantations aux caractéristiques des parcelles. La création variétale apportera davantage de solutions pour résister au stress hydrique, tout en préservant la typicité des vins.

Bien comprendre la physiologie de la vigne et les mécanismes d’accumulation des sucres est essentiel pour mettre en place des modes de conduite innovants et, pourquoi pas, en totale rupture avec l’existant.

Le deuxième axe est œnologique avec les pratiques physico-chimiques telles que la désalcoolisation, la diminution du pH, le désucrage, l’utilisation de levures moins productrices d’alcool,… D’autres pistes, basées sur la microbiologie, permettront-elles de piloter le profil des vins pour conserver fraîcheur et aromatique ? Enfin, l’organisation des vendanges offre elle aussi des marges de manœuvre : vendanges aux heures les plus fraîches, refroidissement des raisins, réduction de la durée récolte/pressurage, travail sur d’autres caisses à vendanges… Les témoignages d’autres régions de France ou de l’étranger ouvriront peut-être de nouveaux horizons…

Aussi, la conception des bâtiments apparaît également comme un point crucial pour faire face aux montées des températures et au maintien au froid des produits… Défi de taille à concilier avec la préservation de l’écologie.

Au programme : 

Changement climatique et impacts sur les vins de Champagne
8h30 9h Accueil
 

9h

 

9h05

 

Introduction

 

Wilfrid DEVAUGERME

 

Président régional de l’Union des Œnologues

9h05 9h15 Introduction Joël ROCHARD Ingénieur des Techniques Agricoles et Œnologue
9h15 9h35 Arnaud DESCOTES Directeur des services techniques et environnement du
Comité Champagne
9h35 9h55 Alain DELOIRE Professeur à Montpellier SUPAGRO
9h55 10h15 Hervé ALEXANDRE Professeur des Universités IUVV de Dijon
Unité de Recherche Procédés Alimentaires et Microbiologiques
10h15 10h35 Philippe COTTEREAU Chef de projet à l’IFV Occitanie
10h35 10h55 Daniel GRANES Directeur Scientifique du Groupe ICV
10h55 11h05 Questions
11h05 11h30 Pause
11h30 12h30 Table ronde ayant pour thème le retour d’expériences pratiques
Animée par Joël ROCHARD et avec la participation de :
Stanislas MILCENT Directeur qualité, sécurité des aliments, environnement
chez MHCS, Epernay
José LIEVENS Œnologue gérant Champagne Jacques PICARD
Dario MARENGO Président AMETHYST s.r.l
Jaume GRAMONA Président et directeur technique domaine GRAMONA
Nicolas FOLLET Œnologue Oenosense Consulting
12h30 12h45 Questions
12h45 13h Conclusion Joël ROCHARD Ingénieur des Techniques Agricoles et Œnologue
13h Déjeuner

 

Soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.