On ne peut que se souvenir avec émotion de cette première trilogie magnifique de l’année 2012 élaborée par Olivier Bonville (lire ici). C’est désormais le millésime 2014 qui va être commercialisé, toujours sur son même terroir, celui de la Côte des Blancs, celui des villages d’Avize, Mesnil-sur-Oger et Oger. Une sorte de triangle d’or !

Une dégustation avec Olivier Bonville est un très bon moment. Plusieurs raisons à cela. Déjà le bonhomme est adorable ! Ensuite ses vins sont délicieux, puis outre la présentation de ses champagnes, il rajoute un petit « plus »… à l’instar de ces trois vins clairs vendangés sur trois parcelles d’Avize qui rentrent dans la composition du Pur Avize. Deux sont issus de l’année 2020 dont l’un a été élevé sous bois, une expérience pour deux vins salins et gourmands qui sont en devenir. Le troisième a été récolté en 2019, « une année magique » pour Olivier Bonville. À raison, ce vin est… un grand vin. Racé, somptueux, puissant, aromatique… il faudra attendre 2027 pour le boire. Et comme l’on ne sait pas ce que l’on sera dans six ans autant déguster ce que l’on peut apprécier dès maintenant.

Faisant l’impasse sur 2013, la trilogie « Pur » est donc consacrée au millésime 2014. Cette trilogie est un projet dans le temps pour garder l’esprit d’une vendange. « Depuis 2014, chaque récolte est représentée. 2 000 bouteilles de chaque village ont été tirées sous liège ».  Faut-il encore se rappeler de 2014, une année qui n’a été pas simple pour les Champenois puisque des épisodes de pluie et des épisodes de sécheresse se sont succédé. Toutefois le chardonnay s’en ai bien sorti. En tous cas pour Olivier Bonville et sa trilogie, c’est une évidence. Côté dégustation, Le Pur Mesnil est subtil, rond, complexe, presque onctueux. Changement de lieu et d’arômes avec le Pur Avize, ample, un nez est sur des notes de miel et de pierre à fusil, une réussite ! Quelques kilomètres plus loin avec le Pur Oger reste dans la discrétion, l’élégance et la finesse. Trois cuvées pour une parfaite représentation de la variété du terroir de la Côte des Blancs. Du bel ouvrage encore !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.