Comment rendre le champagne qui est déjà l’icône de la fête encore plus festif ? Grégoire Popineau s’est posé la question…Et a trouvé sa réponse en créant la marque Hoxxoh (on peut la lire dans tous les sens !). Une bouteille de champagne qui fait de la lumière.

Franchement quand Grégoire Popineau m’a évoqué la création de sa bouteille, une ritournelle met immédiatement venue comme un petit air dans ma tête  “ll faisait “zip” quand il roulait,, “Bap” quand il tournait, “Brrr” quand il marchait” ( Claude François).

Macha et Grégoire Popineau

Avec son épouse Macha, il a ainsi créé la “bubbleligth”. Un concept technologique dont le brevet mondial a été déposé.  “On peut l’allumer pour créer une ambiance permettant de jouer sur les couleurs que l’on désire rose, bleu, vert…” explique Grégoire Popineau. Qui ajoute : ” et en un simple clic et votre bouteille se transforme en lumière de discothèque, suivant le rythme de la musique !”.   De quoi improviser un night-club chez soi évitant ainsi tous les “cas contacts” (pour mieux comprendre le concept, la vidéo est ci-dessous).

Bouteilles de 1907 issues de la mer Baltique

Si ce packaging étonnant et détonnant que l’on peut définir comme une “valeur ajoutée” du champagne, le vin est élaboré par Raphaël Lamiraux, vigneron à Venteuil à partir de chardonnays d’Oger et de Chouilly.  Il s’agit donc d’un blanc de blancs issus de grands crus. Avec cependant, un petit “plus” : ” j’ai acheté un lot de champagnes datant de 1907 retrouvés en 1997 dans les profondeurs de la mer Baltique à la suite du torpillage de la goélette suédoise Jönköping en 1916. Nous en ajoutons une petite goutte dans chaque bouteille“.

Le prix du flacon est de 250 euros et il est en vente en ligne sur le site Hoxxoh.

 

Devenez Membre, soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.