(SGV)

C’est la réponse du berger à la bergère ! Il s’agit d’une lettre d’explications écrite par Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons de la Champagne,, envoyée via sms aux présidents des sections locales à propos de la fameuse “guerre” du rendement entre le SGV et les Vignerons Indépendants de Champagne, et particulièrement à leur appel à ne plus payer leurs cotisations au SGV (lire ici).

Nous venons d’être informés par différentes sources avec des écrits à l’appui de la décision prise par le Président des Vignerons Indépendants de Champagne, Yves Couvreur, de ne plus payer sa cotisation au SGV et de son appel à ses adhérents à en faire autant.Nous désapprouvons totalement ces méthodes qui ne font qu’affaiblir le syndicalisme viticole en pleine négociation sur le rendement.

Nous n’avons de cesse de répéter depuis plusieurs mois qu’il est prématuré à ce stade de parler de niveau de rendement et que les décisions ne seront pas prises au mieux avant le 22 juillet. Nous mesurons toutes les conséquences économiques de la crise du Covid-19 et savons qu’elles auront une incidence sur la fixation du rendement. Il nous appartient de définir un niveau de rendement qui permette à la fois de préserver un équilibre sur les marchés et de maintenir la valorisation des stocks tout en assurant la pérennité de nos exploitations viticoles.
Les réflexions sont en cours, et à ce stade, aucun niveau de rendement n’a été arbitré au sein du SGV. Evidemment, il est toujours facile de demander beaucoup pour plaire mais ce n’est pas responsable quand on défend une collectivité, ce qui est le rôle du SGV.
Je n’apprécie pas non plus la publicité faite autour des discussions dans les enceintes du SGV et notamment au bureau et l’utilisation des réseaux sociaux pour alimenter la polémique. C’est irrespectueux par rapport aux autres professionnels membres du bureau et administrateurs qui prennent leur rôle à cœur et respectent les décisions prises à la majorité. C’est aussi, je le répète, contribuer à affaiblir le vignoble et la défense des vignerons dans la négociation.
La force du syndicalisme champenois a toujours résidé dans son unité et dans la capacité des vignerons à faire corps dans les moments les plus importants autour du SGV.
Nous prenons acte de ce nouveau pas franchi par le président des Vignerons Indépendants de Champagne et en tirerons toutes les conséquences.
Je n’accepte pas davantage le discours consistant à dire que le SGV ne se préoccuperait que des vendeurs au kg. C’est faux ! La campagne de communication qui est en cours au niveau national pour renforcer la désirabilité du champagne, les actions en direction des cavistes visent au contraire à accompagner les récoltants expéditeurs. Les actions syndicales en cours au niveau national et régional pour alléger les charges sociales visent aussi à défendre les intérêts des récoltants manipulants notamment.
Je n’irai pas plus loin dans la démonstration et préfère consacrer mon énergie et celle des collaborateurs du SGV à la construction d’un avenir meilleur.
Comme je vous l’ai dit, nous aurons l’occasion dans les prochains jours d’échanger avec vous au travers des assemblées régionales et c’est le conseil d’administration qui définira la position du SGV parce que nous respectons les institutions et la démocratie.
Je compte sur vous quels que soient votre statut et votre localisation pour veiller à préserver l’unité du vignoble dans un moment aussi important et expliquer aux vignerons autour de vous que c’est ensemble que nous surmonterons les difficultés.”

3 COMMENTS

  1. Quel drôlerie de se servir de la campagne de publicité, majoritairement désapprouvée par les vignerons, pour nous faire croire que notre sort le préoccupe ! Pour le reste, je préfère m’abstenir de juger un discours politique hypocrite rédigé par l’équipe d’un homme politique…

  2. comment voulez vous que nous fassions confiance à des gens qui nous proposent de mettre nos raisins par terre pour en acheter chez le voisin qui lui également pourra en acheter chez son voisin en laissant lui même les siens au sol .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.