Moët 1934, PJ 1964, Clos du Mesnil, Cristal et Selosse, une journée de vente aux enchères consacrée aux champagnes au Martinez à Cannes

Vente aux enchères exceptionnelle de Champagne à Cannes.
Vente aux enchères exceptionnelle de Champagne à Cannes.

 C’est « The » vente aux enchères,  « spéciale champagne », avec une journée totalement consacrée aux champagnes,  le jeudi 27 décembre à l’hôtel Martinez à Cannes. 

Un joli prélude à de trois jours de vente de vins et spiritueux organisée par  Besh Cannes Auction , classé  au 9ème rang mondial des ventes de vin (ici le catalogue).   Une vente de 2 019 bouteilles !  Pour cette journée réservé aux champagnes,  269 lots sont inscrits au catalogue, soit , 544 flacons,  30 magnums, 7 jéroboams et 2 mathusalems.   » Nous n’avons pas souhaité avoir plus de lots ce 27 décembre car nous avons 1750 lots de grands vins à disperser les 2 jours suivants…ce sera une sorte de mise en bouche (ou d’apéritif) à ces vacations des 28 et 29 décembre  » explique Pascal Kuzniewski. Expert de référence, agréé auprès des commissaires-priseurs français, et connu des grands collectionneurs de vin. Il est  l’un des plus fins connaisseurs de la Romanée-Conti, et, originaire de Troyes, donc passionné et amoureux des bulles champenoises. Cet évènement uniquement Champagne « grand public » est assez rare car les acheteurs de bulles ne sont pas aussi nombreux que ceux pour le vin tranquille.  Ce sont pour la majorité des acheteurs étrangers (Scandinavie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Hong-Kong…) qui préfèrent la qualité à la quantité et la traçabilité (le maître mot désormais). 

A part quelques bouteilles d’un caviste souhaitant alléger quelques bouteilles de son stock, tout provient de plusieurs caves de particuliers qui ont été contrôlées par les soins de Pascal Kuzniewski. Ses commentaires figurent en début de catalogue sur la qualité de la conservation et parfois l’origine tout en gardant la discrétion de rigueur dans ce métier.

Ce dernier a ainsi découvert 2 cartons d’origine de Moët Brut Impérial 1934 dans leurs cartons d’origine jamais ouverts… hélas seules 6 bouteilles étaient encore commercialisables (estimées selon l’état entre 100 et 400 euros).

Moët & Chandon 1934

Il y également quelques raretés comme le P.J Spécial réserve 1964 (le premier millésime de ce qui allait devenir la Belle Epoque) ou bien encore les superbes Dom Perignon 1964 (estimés entre 600/700 euros les deux flacons))  …et aussi quelques Clos du Mesnil à maturité ou encore le premier millésime du Clos d’Ambonnnay. Le cageot de Selosse est aussi très recherché même si assez récent (le lot est estimé 1500/1650 euros) . On peut ajouter que des lots sont présentés comprenant plusieurs bouteilles de différentes marques à partir de 135 euros. 

Pour l’expert, il s’agit, « encore une fois l’objectif est de passer un bon moment avec, pour les amateurs, l’opportunité de trouver ce qu’ils connaissent et aussi de découvrir … avec des prix pour tous les budgets ! »


 




 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire