La nouvelle direction de la Cogevi  (lire ici) a convoqué un Comité social et économique extraordinaire le 13 novembre dernier pour présenter un projet de suppression de 8 postes (trois cadres, trois ouvriers et deux agents de maitrise). De quoi faire réagir l’intersyndicale CGT du Champagne qui ,dans un tract, indique : Alors qu’en 2012, les caisses de la Cogevi comptent, 20 millions d’euros, en 2019, elles affichent un déficit de 6,3 millions d’euros. LA Cogevi est présente depuis 1921 en Champagne et en moins d’une décennie, elle s’est endettée. En cinq ans, l’endettement explose et passe de 60,5 millions d’euros à 104 millions d’euros au 1er octobre 2020. En parallèle, sur la même période, la rémunération des cadres progresse de plus de 25 %, sans aucune justification sur le terrain ou dans les résultats de l’entreprise“.

Le syndicat CGT-Cogevi,” s’oppose à ce que les salariés soient la variable d’ajustement d’un plan présenté en CSE qui n’est rien d’autre qu’une déclaration d’intention sans chiffrage et sans réel business plan à cinq ans, projetant le redressement de la coopérative. L’assemblée générale nomme les membres du conseil d’administration. Ils élisent à leur tour un président et un bureau. Cette organisation est l’organe de contrôle de la structure. Ils peuvent toujours rejeter, les uns sur les autres, la responsabilité de la situation catastrophique actuelle : les salariés prennent la porte”. 


Devenez membre Premium, soutenez La Champagne de Sophie Claeys ! 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.