Départ à la retraite chez Pol Roger, Dominique Petit, le chef de caves à qui la chance a souri

Dominique Petit, un chef de caves chanceux !

Cour d’honneur allumée, la maison Pol Roger a revêtu ses plus beaux atours pour recevoir ses invités en l’honneur de son chef de caves, Dominique Petit, qui célébrait, hier soir son départ à la retraite.

Quand j’évoque ses atours, je mets également en avant l’ouverture et la dégustation de ces jéroboams du millésime 1999. Date d’arrivée de Dominique Petit au sein de la maison sparnacienne . « Sa vie change ! Probablement pas telle qu’il l’avait imaginée lorsqu’il a dit oui à Patrice Noyelle au moment de son embauche. Le Rubicon marquait la limite entre la Gaulle cisalpine et l’Italie. La Montagne est la limite entre Reims et Epernay. Le gars de Verzy ne peut plus revenir en arrière ! Jacta est ! Dominique a quelques missions : organiser, répertorier, remuer, dégorger, expédier, produire ” rappelle avec beaucoup d’humour, Laurent d’Harcourt, président du directoire de Pol Roger en évoquant le passage de la Montagne de Reims par Dominique Petit à la suite de son départ de Krug. Sa présence au sein de la maison Krug n’a d’ailleurs laissé personne indifférent puisque Olivier Krug est venue pour l’occasion afin de le féliciter

De la chance

Dominique Petit a eu beaucoup de chance. Il le reconnaît.  » oui j’ai eu de la chance ! oui j’au eu de la chance de faire le métier que je voulais faire, oui j’ai eu de la chance de rencontrer les familles Krug et Pol Roger. »Et d’expliquer sa vision de l’oenologie avec beaucoup d’humour en se référant à Colette :  » si vous n’êtes pas capable de sorcellerie, vous n’êtes pas capable de faire des assemblages  » Et oui les chefs de caves en Champagne sont des magiciens ! Quant aux dégustations, Dominique Petit égrenne ces souvenirs du Krug 1928 et du Krug Cramant 1906, ou la cuvée Winston Churchill 2002  » en présence de M. Churchill » , du Pol Roger 1921, 1892. Une vrai chance !

Encore de la chance !

Dominique Petit est un homme à part. Un de ses caractères discrets et modestes, et pourtant opiniâtre. C’est d’ailleurs grâce à cette méticulosité et sa précision,, la maison Pol Roger lui doit des vins exceptionnels. Elle lui doit également sa plus belle découverte. Cet amoureux des armes anciennes, compétiteur brillant au tir, est aussi un obstiné. Durant des années, pendant ses week-ends, en perçant des petits trous dans des excavations, il a cherché à dénicher le trésor de la maison. En l’occurrence, quelques centaines de milliers de flacons disparus après un éboulement de terrain dans les caves le 23 février 1900 (lire ici). Et là encore, la chance ! C’est à la veille de son départ à la retraite, que le trésor s’est dévoilé, révélant enfin, après temps d’années sous des gravas, des bouteilles d’un autre temps. De quoi partir serein, le devoir accompli. Laissant ainsi à son successeur, Damien Cambres, une merveilleuse histoire à poursuivre pour Pol Roger.

La cour d’honneur de la maison Pol Roger un soir de fête de décembre.
Laurent d’Harcourt et son discours en l’honneur de Dominique Petit. Plein d’humour et de gentilesse.
De belles personnes pour ce toast de départ dont Olivier Krug (au fond accolé à la porte). On peut apercevoir Patrice Noyelle (prédecesseur de Laurent d’Harcourt) et Christian de Billy)
Un chef de caves chanceux, très chanceux
La famille et des amis pour célébrer le départ à la retraite de Dominique Petit. (oui, j’ai deux coupes en main !)
Remise d’un seau à champagne en argent gravé des dates importantes pour Dominique Petit
Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :