Vendanges 2019 : Les espoirs dans la sagesse des vignerons de Laurent Fédou ( Canard-Duchêne)

Laurent Fédou, chef de caves de la maison Canard-Duchêne.

Avec Laurent Fédou, chef de caves de Canard-Duchêne, la série des témoignages des chefs de caves de la Champagne continue. Après Jean-Baptiste Lecaillon (Roederer), Cyril Brun (Charles-Heidsieck), Dominique Demarville (Veuve-Clicquot), voici donc les aspirations du  maître des lieux de la maison de Ludes. Ses craintes et ses espoirs pour la vendange. Commençons par les inquiétudes :  »  j’ai un peu peur que l’on se précipite dans les vignes dès le ban des vendanges publié. Oui,  c’est vrai que l’on constate que la richesse en sucre des raisins est forte, mais, cette richesse  est bien plus liée à la chaleur et à la concentration qu’à une réelle maturité du raisin !  L’état sanitaire des vignes doit guider l’avancement de la vendange,  non pas le degré potentiel, qui n’est pas l’indicateur cette année ! » Quant à ses espérances :  »  J’ai foi dans la sagesse des vignerons champenois. Pour la plupart d’entre eux, la réserve qualitative est au maximum. Donc on peut espérer qu’ils ne vendangeront que des raisins mûrs et marchands en oubliant les raisins souffrant d’oïdium, échaudés ou autres…« 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.