Benoît Gouez, maître de l’art de Moët & Chandon, présente son Grand Vintage 2012…Joli, très joli..

Le  millésime 2012 vu par Benoît Gouez, chef de caves de Moët & Chandon.
Le millésime 2012 vu par Benoît Gouez, chef de caves de Moët & Chandon.

Quand Moët & Chandon commercialise un nouveau millésime, c’est naturellement Benoît Gouez qui en est le meilleur porte-parole. Benoît Gouez est un passionné et un technicien. Deux qualités nécessaires lorsqu’on élabore le champagne le plus vendu au monde.

Pour le Grand Vintage 2012, le chef de caves de la « Grande Maison » peut se féliciter. De fait, l’année 2012 est une très belle année en Champagne.    S’il existe des millions de cols vendus  partout dans le monde sous l’étiquette du Moët Impérial avec une recette parfaitement identique afin de garder le style maison., le millésime se doit de sortir du lot, il se doit de refléter la vendange de l’année. Un réel exercice de chef de caves. Donc après le Grand Vintage 2009, voici le Grand Vintage 2012. Juste pour l’anecdote, 2010 et 2011 n’ont pas été millésimées par Moët & Chandon. Deux années de suite non millésimées !  Cela n’était pas arrivé depuis une cinquantaine d’années, depuis  1967/1968. 

Une dominante de noirs

 Selon Le Vigneron Champenois,  l’année 2012  a connu :  » les sept plaies de la Champagne «  , se succède ainsi le gel d’hiver, le gel de printemps, des pluies  diluviennes, orages et grêle dans la Côte des Bars, coup de froid à la floraison  et pour terminer échaudage et stress hydrique en fin de parcours. »   On l’a compris la récolte ne sera pas pléthorique. Après ce carpharnaüm climatique, 40% du potentiel de la récolte a été perdu, soit 9000 kg/hectare en moyenne. Toutefois si la quantité n’est pas au rendez-vous, la qualité est là. Qualifiée par Benoît Gouez :  » C’est un 1996 qui a réussi , plus équilibré « . C’est tout dire !  Côté ingrédients, le vinificateur l’a élaboré en travaillant avec 41 % de chardonnays, et une dominante de noirs,  soit 33% de pinots noirs et 26 % de meuniers, « quand j’ai de beaux raisins noirs, je les met en avant » . Ce millésime est dosé à 5 gr/l.  Le dosage en extra-brut a été introduit pour le millésime 2002 , mais revendiqué sur l’étiquette à partir du vintage 2009.   Après dégustation, le résultat est là : une dualité harmonieuse entre rondeur et fraîcheur doublée d’un parfum très séducteur. Une réussite sans aucun doute. 

Pour le  Grand Vintage rosé, c’est la belle parcelle historique de Moët & Chandon, « Les Vauzelles  » qui sert de terrain de jeu. Près vingt hectares de superbes pinots noirs. Il est composé de 42% (dont 13% en rouge) de pinots noirs, 35 % de chardonnays et 23 % de meunier. 

Print Friendly, PDF & Email

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Laisser un commentaire