Pour les bulles de Noël, des flacons de Champagne de fêtes

Pétillant de gaieté, le champagne est le vin de la joie et du bonheur. Une bouteille de champagne n’est jamais débouchée dans l’indifférence, Chacun a son regard fixé sur elle. Plus tard, on appréciera les arômes et la saveur  mais déjà la vue s’émerveille de l’habillage de la bouteille. Une bouteille qui est indissociable des fêtes de fin d’année. Editions limitées, millésimes ou cuvées de prestige, voici une petite sélection ( « très sélect »…),un festival d’effervescence des flacons commercialisés en cette fin d’année. Pour une majorité  d’entre eux, j’ai ajouté une petite rétrospective en les liant  à leurs actualités en 2018 parues sur mon blog.  Ces belles photos ont été réalisées dans le décor magique de la si jolie boutique de décoration DP Home à Reims, là aussi un festival de couleurs, de matières et d’objets pour célébrer un Noël de toute beauté. (Merci à Didier, NIcolas et Estelle)

 

ALFRED GRATIEN. La  toute nouvelle cuvée 565, la Réserve Perpétuelle , une vinification cousue main du chef de caves de la maison, Nicolas Jaeger,  un travail sur  5 millésimes (2007-2011), 6 années de repos et 5 sens en émoi. Prix indicatif : 69 euros.

BESSERAT DE BELLEFON. La cuvée 1843, le nouveau flacon haut de gamme de la maison mettant en avant les codes de l’art de vivre très  » frenchy » .Une édition limitée. Prix indicatif : 229 euros

CANARD-DUCHÊNE. Pour la célébration de ses 150 ans de la maison de Ludes, Laurent Fédou, chef de caves, a créé une nouvelle cuvée baptisée « V ». Extra-Brut, un assemblage de pinots noirs, chardonnays et meuniers issus du millésime 2010 uniquement en magnum,. Prix indicatif : 120 euros.

CHARLES-HEIDSIECK.  Blanc des Millénaires 2004. Ce blanc de blancs exceptionnel fait partie de la tradition champenoise. Il est inscrit dans les gênes des grands amateurs de blanc de blancs. Que des chardonnays issus de la Côte des Blancs (Cramant, Avize, Oger, Mesnil et Vertus). Prix indicatif : 155 euros.

DEUTZ.  En version blanc avec l’Amour de Deutz 2009 une cuvée emblématique de la maison. La crème des chardonnays de la Côte des Blancs est présentée dans son écrin nacré avec deux flûtes Amour (en cristallin) à l’effigie de la statue emblématique qui orne la cour d’honneur de la maison. Prix indicatif : 170 euros.

DEUTZ. En version noir, avec l’Hommage à William Deutz 2010  Parcelles d’Aÿ le terroir emblématique du pinot noir.  Un  hommage au visionnaire qu’il fut, Champagne Deutz présente ce monocépage « Hommage à William Deutz 2010 », premier opus d’une série de champagnes parcellaires.Présenté en magnum sur la photo. Prix indicatif  : en magnum, 162 euros, en bouteille, 85€ environ.

DOM PÉRIGNON. Dom Pérignon Vintage 2008 , c’est le flacon de la transmission. Il a mobilisé dans une complémentarité complice le meilleur de leurs deux approches : la compréhension globale et sophistiquée chez Richard Geoffroy, l’intuition audacieuse chez Vincent Chaperon, son successeur, dans une bouteille baptisée « Legacy ».  Prix indicatif : 250 euros.

GOSSET. La fameuse cuvée, Celebris, fer de lance de la maison, toujours plus ciselée, intense et subtile composée à 57% de .chardonnay et 43% de pinots noirs présente sa cuvée  Celebris Vintage 2007 Extra-brut. Prix indicatif : 140 euros.

GOSSET-BRABANT.  Au tea time, je préfère le champagne, voici la  cuvée Gabriel Grand Cru millésime 2008, une cuvée élaborée avec 85% de pinots noirs set 15% de chardonnays par le champagne Gosset-Brabant à Aÿ. Un joli travail soigné sur les terroirs d’Aÿ et Chouilly, deux grands crus en Champagne. Prix indicatif : 40 euros.

HENRIOT. La Cuvée Hemera ( portant le nom de la déesse de la lumière du jour dans la mythologie grecque ) qui représente désormais le très haut de gamme de la maison Henriot. La cuvée Hemera est élaborée avec 50% de pinots noirs (Verzy, Verzenay et Mailly Champagne) et 50 % de chardonnays grands crus (Avize, Mesnil-sur-Oger et Chouilly). Prix indicatif : 160 euros.

JOSEPH PERRIER : La Cuvée Royale Blanc de Noirs 2008 Brut Nature de la maison Joseph Perrier est une cuvée rare, mono Cru, mono parcelle, et mono cépage 100 % pinot noir. Prix indicatif : 69 euros.

LANSON. La cuvée biodynamique avec Green Label . Cette cuvée est élaborée avec des raisins issus d’un vignoble maison situé à Verneuil dans la Vallée de la Marne. La cuvée est composée de 50% de pinot noirs, de 20 % de chardonnays et de 30% de meuniers. Prix indicatif : 45 euros.

LECLAIRE-THIÉFAINE. Une cuvée blanc de blancs, de la Côte des Blancs, issue du terroir d’Avize. L’un des bébés de Reynald Leclaire qui dirige cette exploitation de 6 ha, exerce une double activité:courtier et vigneron. Prix indicatif : autour de 30 euros.

MAILLY GRAND CRU. La cuvée Les Echansons  du domaine de Mailly Grand Cru à Mailly Champagne  (75% pinots noirs et 25 % chardonnays ) est un bel hommage aux sommeliers. Le titre d’Echanson étant donné à l’officier en charge des vins à la cour des rois de France.Prix indicatif : 100 euros.

MERCIER : Commercialisée pour la première fois, en 2015, la cuvée « anticonformiste » la cuvée Blanc de Noirs de la maison Mercier à Epernay est composée d’un assemblage de pinots noirs et de meuniers. Prix indicatif : 25 euros.

MOET&CHANDON. Patrimoine français à l’honneur, la cuvée Moët Impérial en habit de fêtes. La star du champagne dans le monde.Cuvée emblématique de la maison depuis 1869, Moët Impérial en est l’expression la plus universelle. Prix indicatif : 32 euros.

MUMM. Avec les cuvées de la gamme à l’acronyme étonnant ; RSRV (  « ReSeRVées » ).La maison Mumm renoue avec le secret des cuvées privées telles que l’emblématique Mumm de Cramant qui, au 19ème siècle, étaient toujours réservées aux seuls amis de la maison.  À noter, l’étiquette et sa subtile allusion à l’histoire avec son coin biseauté : si le destinataire était absent, le coin supérieur droit de cette étiquette était alors rabattu, signe que l’on était venu en personne présenter ses respects.  En duo sur la photo,  Blanc de noirs et Blanc de blancs. Prix indicatif : autour de 50 euros. 

MUMM. Le millésime 2012 est élaboré à partir d’une récolte limitée mais d’une qualité exceptionnelle donnant au vin un corps vif et intense. Il est présenté dans un nouvel écrin, représentant avec succès le nouveau style de la maison. Prix indicatif : autour de 40 euros.

NICOLAS FEUILLATTE.  Evidemment la Palme d’or, la cuvée de prestige de la plus grande coopérative de la Champagne Un assemblage d’une douzaine de vins, dont une majorité classée en grands crus (Chouilly, Cramant, Oger, Le Mesnil-sur-Oger, Avize et Montgueux pour le chardonnay, Bouzy, Verzy, Verzenay, Aÿ et Ambonnay pour le pinot noir), ce champagne vieillit en moyenne dix ans. Prix indicatif : 95 euros.

PANNIER. Un joli duo pour les fêtes : l’Egérie Extra-Brut consacrée par les Masters de Champagne   millésime 2008 et sa petite soeur, la Rosé Velours, un champagne rosé issu d’une saignée faite sur une co-macération de raisins blancs et de raisins noirs d’une sélection parcellaire d’une rare maturité. Prix indicatif : environ 60 euros pour l’Egérie et 55 euros pour la Rosé Velours.

PERRIER-JOUËT.  La cuvée Blanc de Blancs. Elle manquait dans le paysage de la maison qui revendique une belle présence  de chardonnays dans ses vins. Hervé Deschamps, l’emblématique chef de caves de la maison l’a élaborée. Prix indicatif : 65 euros.

PERRIER-JOUËT. Le duo parfait réunissant le contenant et le contenu. Ici la Belle Epoque millésime 2011 et la Belle Epoque blanc de blancs millésime 2004.  la Belle Epoque est une cuvée d’exception par son stylisme art-déco  signé Emile Gallé et ses vins finement ciselés. Prix indicatif : millésime 2011, 150 euros, millésime 2004, 295 euros.

PIERRE GIMONNNET. « Faire bien avec de belles origines, c’est naturel. Mais faire très bien, c’est la mention au-dessus. »  Voici la philosophie du style Gimonnet. Pour cette cuvée Vieilles Vignes de Chardonnays millésime 2006, la prise de mousse et la maturation se fait uniquement en magnum. Elaborée avec des chardonnays issus de grands et premiers crus de la Côte des Blancs ( Cramant, Chouilly et Cuis). Prix indicatif : 110 euros.

ROEDERER. » « C’est mon meilleur Cristal à la date »,comme l’a souligné le chef de caves Jean-Baptiste Lecaillon .Encore un duo d’exception. Des vins, une histoire, un flacon. La cuvée Cristal millésime 2008 , en rosé ou en brut, est un aboutissement en termes de vinification. Prix indicatif : 250 euros pour le brut, 500 euros, pour le champagne rosé.

TSARINE. Avec son coffret pour les fêtes baptisé  » City Tour « , la Tsarine, le flacon du septième art français se pare de jolis atours. Comme une pochette surprise,  le coffret offre également six dessous de verres et un jeu de connaissances en culture général. Prix indicatif : 26 euros.

THIÉNOT.  Le champagne Thiénot dévoile une édition limitée de sa cuvée brut en magnum,Thiénot by Speedy Graphito, née de la rencontre entre Speedy Graphito, l’un des pionniers de l’art urbain en France, et de Garance Thiénot, égérie de la marque. L’assemblage est composé  des trois cépages champenois, portant la signature du style Thiénot : finesse et équilibre. Prix indicatif : 100 euros.

DE VENOGE. Le champagne de Venoge présente sa cuvée Princes revêtue de son habit de fêtes de fin d’année. Son superbe flacon est niché dans un étui en forme de sapin de Noël stylisé. Cette cuvée fut créée pour la première fois en 1864 par Joseph de Venoge en 1864 en l’honneur des Princes d’Orange, la famille régnante des Pays-Bas. Prix indicatif : environ 65 euros.

VEUVE-CLICQUOT. Qu’il se déguste en rosé ou en brut, le vintage 2008 de la maison Veuve-Clicquot est un exercice de style particulièrement accompli. Le maître de l’art, Dominique Demarville a élaboré un champagne d’une seule année aux superbes caractéristiques rendant ces champagnes exceptionnels. Prix indicatifs : 50 euros pour le rosé, 45 euros pour le brut.

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :